Le ministre des Transports, Hemi Pramuraharjo, a expliqué à l'AFP qu'il y aurait eu un total de 12 victimes en trois jours dans cet embouteillage de 20 kilomètres. Un journal local, le « Jakarta Post », évoque même un bilan encore plus lourd de 18 morts. Selon le ministre des Transports, plusieurs des victimes étaient des personnes âgées, d'autres sont mortes de fatigue ou de complications médicales.

L'embouteillage aurait débuté au niveau d'une station service, les véhicules y faisant la queue aurait provoqués un rétrécissement de la chaussée. La présence de vendeurs à la sauvette et de marchés bondés aurait aggravé la situation. Selon M. Pramuraharjo, il n'y aurait « pas de solution » pour résoudre ce problème.