C’est Linda Jackson, la PDG de la marque Citroën qui l’a annoncé en marge du Salon de Francfort: la C5 de troisième génération est bel et bien sur les rails, et verra le jour d’ici trois ans. On n’en sait pas encore beaucoup plus sur ce nouveau modèle, sinon qu’il reprendra la nouvelle suspension «Progressive Hydraulic Cushions» inaugurée par le C5 Aicross et censée fournir un toucher de route digne des grandes Citroën.

D’ici là, c’est le SUV C5 Aircross, justement, qui devra retenir la clientèle orpheline d’un break et d’une berline sur le segment D. Son lancement dans nos contrées est prévu pour le second semestre de l’année prochaine.