Baptisée le plus simplement du monde Divine DS, cette étude se présente avec les mensurations suivantes : 4,21 m de long, 1,98 m de large et 1,35 m de haut. Si ce concept devait devenir réalité dans un avenir proche, sa silhouette un rien sportive laisse d’ores et déjà penser que DS compte se mesurer aux petites familiales premiums, Audi A3, BMW Série 1 et autres Mercedes Classe A en tête.

Pour se distinguer de ses rivales potentielles, cette future DS jouerait – selon certaines sources bien informées – la carte de la personnalisation à outrance. La révolution aurait notamment lieu dans l’habitacle. Yves Bonnefont, le directeur de la marque DS, aurait en effet récemment évoqué «l’hyper-typage». Concrètement, la planche de bord et les contreportes seraient recouvertes d’éléments interchangeables en un quart d’heure, par la grâce de supports aimantés. Cette nouvelle devrait plaire aux consommateurs chinois assurément friands de ce genre de trouvailles. Et comme DS vise clairement ce marché, ça tombe bien ! Sous le capot de ce concept, enfin, on retrouve le bloc 1.6 THP de la Peugeot RCZ R. Cette marque reprendra-t-elle à son compte le meilleur de Citroën et de Peugeot ? Seul l’avenir nous le dira…

Et vous, que pensez-vous de la création de cette nouvelle marque française haut de gamme ?