Réparation ancêtre: comment réagir si votre garagiste vous réclame un acompte?

Vous amenez votre ancêtre dans un garage spécialisé pour une réparation importante ou pour y faire réaliser un travail en particulier. Le garagiste vous demande un acompte. En a-t-il le droit? Comment réagir à sa demande?

S'il y a beaucoup à faire sur votre ancêtre, il arrive parfois que la personne à qui vous faites appel vous réclame une avance. Que faire face à cette requête ?

Aucune disposition légale

La loi n’oblige pas le garagiste à vous réclamer un acompte. Mais elle ne l’interdit pas non plus. Il s’agit donc de trouver un accord ou un arrangement. Votre garagiste a tout à fait le droit de vous signifier qu’il n’effectuera les réparations que moyennant le paiement d’un acompte. Le montant de ce dernier est bien sûr négociable.

Ce n’est pas sans risque

Payer un acompte n’est pas sans danger. Si le garagiste tombe en faillite entre le moment où il a reçu l’acompte et le moment où il doit exécuter les réparations, vous risquez de perdre votre argent. De plus, le curateur décidera probablement de ne pas commencer voire de terminer les réparations. Vous devrez alors introduire une déclaration de créance (au greffe du tribunal) pour le montant effectivement payé. La probabilité de récupérer votre acompte est malgré tout assez faible.

Optez plutôt pour une alternative Il est préférable de choisir une autre option que celle du paiement d’un acompte. Vous pouvez par exemple proposer d’échelonner votre paiement (selon l’avancement des réparations) ; vous pouvez aussi racheter certaines pièces au garagiste, celles-ci devenant juridiquement votre propriété; etc.


Vous êtes à la recherche d'une belle voiture classique? Vous pouvez trouver garantie sur www.autoclassic.be