Chaque année à la même époque, des propriétaires et pilotes plutôt courageux osent mettre des petits bijoux automobiles, d’un âge avancé, sur le circuit de Goodwood. Des perles rares qui valent souvent plusieurs dizaines de millions d’euros. Et chaque année, on assiste à des scènes qui font mal au ventre: de sublimes carrosseries sortent de là quelque peu froissées…

C’est le cas de cette Ferrari 250 GTO de 1964, dont il ne resterait apparemment que 3 exemplaires du genre dans le monde. Surpris par le freinage prématuré d’un pilote de Ferrari 250 LM devant lui, le gentleman driver de la 250 GTO en a perdu le contrôle pour finir sa course dans un mur. Aie! On n’ose imaginer le montant des réparations…

Vous êtes à la recherche d'une belle voiture classique? Vous pouvez trouver garantie sur www.autoclassic.be