Petit flashback : nous sommes en mai 2017, au rassemblement VW de Wörthersee. Dans ses cartons, la marque est venue avec un concept plutôt amusant : la up! GTI. Avec une puissance de 115 chevaux et un poids contenu en accord avec ses dimensions de petite citadine, celle-ci rappelle la première Golf GTI de 1976. L’accueil du public et des spécialistes se révèle plutôt chaleureux. Moins d’un an plus tard, la up! GTI est bien réelle. A tel point qu’elle est la première VW à être soumise au nouveau test de consommation WLTP, « plus réaliste », qui deviendra obligatoire au 1er septembre 2018.

Rapport poids/puissance attrayant

En 1976, la Golf GTI, qui pesait 810 kg à vide, sortait 110 chevaux de son 1,6 litre atmosphérique. 42 ans plus tard, la up ! GTI, qui pèse 997 kg à vide, développe 115 chevaux en provenance de son petit 3 cylindres 1.0 TSI. La comparaison tient aussi la route au niveau des dimensions et du côté du 0 à 100 km/h : il fallait 9 secondes à la Golf GTI pour atteindre les 100 km/h départ-arrêté. La up! GTI ne demande que 8,8 secondes aujourd’hui pour y parvenir.

Ambiance GTI

Autant à l’intérieur qu’à l’extérieur, VW ne nous a pas menti sur la marchandise ! La petite puce des villes mérite les lettres GTI : grandes jantes de 17’’ (les ingénieurs auraient bien aimé mettre du 18’’, mais c’était impossible sur base de la up!), petits artifices aérodynamiques, calandre en nid d’abeille avec liseré rouge, sièges avec le motif en tartan, volant à méplat badgé GTI, etc. Le ton est donné mais sur la route, avec ce petit 1.0 TSI, cela rime-t-il vraiment avec GTI ? Pour le vérifier, VW a choisi de nous emmener à Monaco, là où, une fois par an, les F1 grondent équipées de moteurs 1,6 litre turbo. Rien de comparable mais si les F1 « avionnent » avec une si petite cylindrée, alors pourquoi pas une VW GTI avec seulement 999cc !?

Charismatique

En découvrant la petite puce dans sa version la plus méchante, c’est plutôt une bonne surprise. Elle a de la gueule ! Lorsqu’on passe à l’intérieur aussi, on se dit que c’est plutôt sympa. Mais dès qu’on prend place, malgré des sièges au maintien correct, la première déception tombe : la position de conduite inchangée de la up! n’est vraiment pas terrible. Les pédales sont fort avancées et le volant ne se règle pas en profondeur. Dommage, mais on s’y fera.

Innovations

Contact : pas de pétarades (dis)gracieuses, on a affaire au 1.0 TSI de 115ch qu’on retrouve dans bien d’autres modèles du groupe VW. Seule différence : la pression d’injection grimpe à 350 bars pour diminuer le rejet de particules, en plus du filtre qu’elle est la première à accueillir sur un moteur essence. Résultat : dans le nouveau cycle d’homologation complet WLTP + RDE (Real Driving Emissions), la up! GTI consomme 5,7 l/100 km. Pour l’anecdote, dans la réalité, en conditions urbaines « sages », on n’a quand même pas réussi à les atteindre (6,4l/100km).

Un châssis méritant !

Bon, ça roule comment ? Eh bien, sans surprise, ce moteur rend la up! très nerveuse. Mais dans les côtes, pédale de droite bien enfoncée, on a vraiment l’impression de faire mal à cette petite motorisation… Ce sentiment s’accentue encore avec la sonorité artificielle créée par des haut-parleurs, plutôt lassante à la longue. En revanche, le châssis bien retravaillé (15mm plus bas, voies élargies de 8mm, barres de torsion plus rigides) offre à la up! GTI un comportement toujours très sécurisant mais bien plus tranchant que celui de ses petites sœurs : elle vire à plat, freine très tard et enroule au lever de pied à haute vitesse (empattement court oblige, attention sur route humide !). En résumé, ce châssis aurait pu accueillir une cylindrée bien plus importante sans aucun problème !

Son prix ? Juste en-dessous des 17.000€, plutôt bien équipée (sièges chauffants, radio avec six haut-parleurs, air conditionné, éclairage d’ambiance, entre autres). La version 5 portes existe également pour 520€ supplémentaires.

Conclusion

La up! GTI mérite-t-elle son blason ? Pour son look et son châssis, oui, sans aucun doute. Concernant la motorisation, on est un peu moins convaincus. Mais avec sa plus petite des sportives, VW a le mérite de réconforter les nostalgiques d’un retour à la GTI d’origine : un faible poids, un petit moteur nerveux et un prix accessible.

+

Renaissance de l’authentique philosophie GTI

Look intérieur & extérieur

Position de conduite

Sonorité artificielle lassante

 

La up! GTI en quelques chiffres

Moteur : 3 cylindres turbo à injection directe d’essence ; 999cc ; 115ch de 5.000 à 5.500 tr/min ; 200Nm de 2.000 à 3.500tr/min

Transmission : aux roues avant

Boîte : manuelle 6 vitesses

L/l/h (mm) : 3.600/1.645/1.478

Poids à vide (kg) : 997

Volume du coffre (l) : 251

Réservoir (l) : 35

0 à 100 km/h (sec.) : 8,8

Prix : 16.860 € TVAC

V-max : 197 km/h

Conso. Mixte : 4,8 l/100km

CO2 : 129 g/km (WLTP)