C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre Mary Barra dans une interview accordée à la Detroit Automotive Press Association. Le boss de GM a confié que son groupe devrait «absolument considérer un retour en Europe», ajoutant que rien ne les en empêchait.

Toutefois, Mary Barra a souligné l’importance de disposer de «produits transformateurs» (sic) avant d’envisager un tel retour, tels que des voitures autonomes et électriques. Le groupe prévoit de lancer 20 nouveaux modèles électrifiés d’ici 2023.