Visuellement, ce C5 Aircross reste identique à celui que connaissent les asiatiques. Et il conserve donc les fameuses protections de bas de portières «Airbumps» dont son petit frère le C3 Aircross est privé dans nos contrées. L’habitacle est également semblable, mais devrait profiter d’une montée en gamme des matériaux et assemblages pour s’accommoder aux desiderata des clients européens.

Comme le nouveau C4 Cactus, ce C5 Aircross devrait renouer avec le confort caractéristique de Citroën puisqu’il adopte les suspensions à butées hydrauliques progressives. L’équipement est digne des meilleurs élèves du segment, notamment grâce à la présence de la conduite semi-autonome sur autoroute, parmi 20 autres dispositifs d’aide à la conduite.

Citroën l’annonce également comme le SUV le plus modulable de son segment grâce à ses trois sièges arrière individuels coulissants et son coffre d’une contenance de 580 à 720 litres. Cinq moteurs seront proposés au lancement . 2 versions essence : PureTech 130 S&S BVM6 et PureTech 180 S&S EAT8; et 3 versions Diesel : BlueHDi 130 S&S BVM6, BlueHDi 130 S&S EAT8 et BlueHDi 180 S&S EAT8. Une motorisation hybride plug-in suivra dès l’année prochaine.