Utilisée afin de désigner les modèles les plus sportifs de la gamme Skoda, l'appellation RS pourrait bien être associée pour la première fois à une motorisation hybride. D'après Christian Strube, le directeur R&D de Skoda, une telle version serait bien envisagée.

Le SUV compact tchèque pourrait alors reprendre à son compte le groupe motopropulseur de la Golf GTE qui délivre 200 chevaux. Il se distinguerait alors de son cousin, le Seat Ateca Cupra, qui devrait faire appel à un bloc essence de 300 chevaux.