Les images sont sans équivoque. Les voitures frauduleusement importées sont pulvérisées sans aucune pitié par les bulldozers. Ces dizaines de voitures de luxe rutilantes valaient plus de 1 million de dollars mais Duterte n’a pas cillé en les regardant se faire écrabouiller. Le message aux contrebandiers est clair. Il n’y a pas de pitié quand on importe des voitures de luxe frauduleusement afin d’échapper aux droits de douane.

Duterte n’a jamais fait dans la demi-mesure. Ses méthodes attirent souvent de vives réactions. En octobre, Emily Rauhala du Washington Post n’a pas manqué de soulever que la bataille du président philippin contre le trafic de drogue a fait des milliers de victimes dans son pays. C’est sans parler de la propagation de maladies dont l'hépatite et le VIH/SIDA.