Sans doute adepte de vélocité, il avait équipé sa voiture d’un brouilleur laser illégal. Le dispositif empêchait les radars de la police de détecter sa vitesse. Le problème, c’est qu’il ne s’est pas arrêté là. Le petit plaisantin a salué les appareils d’un magnifique doigt d’honneur, trois fois en décembre dernier, ce qui a bien sûr été filmé.

Ce geste, autant vulgaire que superflu, n’a pas échappé aux autorités . L’automobiliste narquois a écopé d‘une lourde peine, soit huit mois de prison ! On ne plaisante pas avec le respect dû aux forces de l’ordre… Timothée Hill a plaidé coupable et a été emprisonné, avec interdiction de prendre le volant pendant un an.