Près de la moitié du montant total de cet investissement massif sera en effet dédié au développement des voitures électriques et de la technologie autonome, ainsi qu'aux nouveaux services de mobilité tels que l'automobile partagée. Le groupe, par la voix de son PDG Matthias Müller, a déjà affiché clairement son ambition dans ces matières: devenir leader de la voiture électrique dès 2025. Un objectif qui passera notamment par le déploiement de la gamme I.D., avec les I.D. Buzz et I.D. Crozz.

Quelque 28 milliards d'euros seront destinés aux outils de production, dont la moitié rien que pour les usines allemandes du groupe. Parallèlement, de nouvelles économies seront réalisées, notamment par une réduction du nombre de variantes de carrosserie de certaines modèles.