De plus, en découvrant les clichés officiels de ce break, on se dit que les responsables du projet n’ont pas joué la carte de la discrétion, la carrosserie ayant droit à de nombreux stickers qui évoquent les pièces d’un puzzle et à des appendices aérodynamiques agrémentés d’une touche de couleur vive.

Cette carrosserie s’offre en fait le look d’un bombardier furtif et, histoire d’impressionner encore plus la galerie, est posée sur des jantes de 21 pouces, chaussées par des pneus Continental ContiSportContact en 295/30 ZR21.

Sous le capot, on retrouve un V8 bi-turbo 4 litres sacrément remanié. En revoyant la cartographie électronique, Schmidt Revolution a réussi à extraire 120 chevaux supplémentaires. C’est loin d’être négligeable quand on sait que le bloc originel en développe déjà 560 ! Vous en voulez plus ? Pas de souci ! Schmidt Revolution propose de monter, en option, un système d'échappement en acier inoxydable qui permet de gagner encore 15 chevaux, ce qui fait un total de 695 !

Avec pareille puissance, Schmidt Revolution n’étonne donc personne lorsqu’il annonce une vitesse de 330 km/h. L’exercice du 0 à 100 km, quant à lui, devrait être réalisé en moins de 3,9 secondes.

Seriez-vous prêt(e) à acquérir une telle auto ?