Lamborghini cover

Lamborghini neuves

Lamborghini neuves

Désolé, aucun véhicule ne correspond à votre recherche.

Lamborghini est un constructeur italien de voitures de sport et de SUV, dont le siège est à Sant'Agata Bolognese. La société a été fondée en 1963 par l'industriel Ferruccio Lamborghini et s'est d'abord concentrée sur la construction de tracteurs agricoles. Après une querelle avec Enzo Ferrari, Lamborghini a décidé de développer également des voitures de sport. Avec succès, car grâce à la Miura, la marque est devenue mondialement célèbre.

Le marché lucratif des véhicules agricoles

A la suite de la Seconde Guerre mondiale où il officie dans l’armée de l’air, Ferruccio décide d’ouvrir un garage dans sa ville natale. Marqué par l’ampleur des stocks de pièces automobiles laissés à l’abandon après la guerre, il souhaite construire des tracteurs à partir de ces surplus. Profitant du marché florissant d’après-guerre, « Trattori Lamborghini » connaît une croissance rapide. Au milieu des années 50, l’entreprise produit plus de 1.000 tracteurs par an et se positionne comme un acteur principal sur le marché.

Friction avec Ferrari et débuts en automobile

Cet épisode fera la fortune de Ferruccio Lamborghini. Passionné d’automobiles, il décide d’acquérir plusieurs Ferrari 250 GT et émet rapidement des critiques vis-à-vis du constructeur italien. Outre des revendications d’ordre esthétique, Ferruccio reproche à Ferrari des défauts d’embrayage qui le contraignent à effectuer de nombreux aller-retour à Maranello. Ferruccio fait part de ses remarques à Enzo Ferrari en personne mais les deux hommes ne s’entendent guère. Il comprend alors qu’il ne pourra compter que sur ses propres compétences pour produire le véhicule de ses rêves. C’est le début d’une rivalité historique entre les deux constructeurs italiens.

En octobre 1963, Automobili Lamborghini est officiellement fondé à Sant’Agata Bolognese. Le constructeur s’implante dans une région forte d’une longue tradition automobile qui permit à Ferruccio de collaborer avec de nombreux techniciens et carrossiers automobiles expérimentés. Il s’offre ainsi les services de Giotto Bizzarini, ingénieur italien ayant travaillé précédemment sur la Ferrari 250 GTO. Celui-ci façonnera le premier moteur Lamborghini inspiré par un V12 de Formule 1 de 1,5 litre. Le moteur de Bizzarini développe 360 ch. à 6000 tr/min. Pour son habitacle, le constructeur fait appel à un ancien ingénieur de chez Ferrari et Maserati, Gian Paolo Dallara, ainsi qu’au designer Franco Scaglione. Le prototype – connu maintenant sous le nom de 350 GTV – est présenté au salon de Turin en 63, mais ne recueille pas un succès suffisant pour être commercialisé. Le modèle est repensé et donne naissance à la 350 GT, qui se produira à perte. Le seul but de Lamborghini était de battre Ferrari sur le segment des voitures de tourisme.

Un prototype naquit en 1965 sous le nom de P400. L’objectif était de parvenir à produire une automobile de route capable de remporter des succès sur circuit. Bien que trop coûteuse, Lamborghini décide de produire le modèle afin que celui-ci lui serve de vitrine sur la scène compétitive. La Miura est ainsi révélée au salon de Genève en 1965. Il s’agit du premier véhicule de route au monde à franchir le cap des 300 km/h.

Difficultés financières et rachats successifs

Au début des années 70, la marque connaît des difficultés financières et son créateur décide de revendre ses parts à George-Henri Rossetti, qui devint l’actionnaire majoritaire du groupe. Lamborghini reprend cependant des couleurs en 1974 avec la sortie de son modèle le plus populaire, la Countach, remplaçante de la Miura.

Les frères Mimran prennent les rênes de l’entreprise en 1980 et trouvent un investisseur stable en la personne du groupe Chrysler, qui prend le contrôle de Lamborghini en 1987. Sous cette ère, Lamborghini se développe en compétition et sort la Diablo, remplaçante de la Countach. Dû à son coût important (239.000 $), les ventes de la marque sont en chute libre. Tommy Suharto, un investisseur indonésien, rachète Lamborghini en 1994. L’entreprise connaît toujours un souci de rentabilité qui ne sera résolu qu’en 1997 avec l’apparition de la 209 Diablo.

Une stabilité retrouvée sous le joug d’Audi

Le marché asiatique est en crise à la fin du 20e siècle et Audi profite de l’occasion pour faire l’acquisition de la firme italienne. Sous le giron allemand, Lamborghini trouve la stabilité qui lui faisait défaut et offre deux modèles célèbres au début des années 2000 : la Murciélago et la Gallardo. Ces deux voitures seront remplacées en 2011 et 2014 par l’Aventador et l’Huracán.

Lamborghini cherche aujourd’hui à se positionner sur le marché des SUV avec son Urus, qui permit à sa sortie d’accroître considérablement les ventes de la marque. Enfin, l’Asterion LPI 910-4, un concept car hybride, fut dévoilé en 2018 au mondial de l’automobile de Paris afin de concurrencer la LaFerrari, la McLaren P1 et la Porsche 918 Spyder.

Gallerie Lamborghini neuves

Dernières actualités Lamborghini