Marché auto

Les moteurs diesel n’ont peut-être pas dit leur dernier mot…

Souffler de l’air dans l’échappement permettrait de limiter les émissions de NOx. Une découverte qui pourrait prolonger l’offre des moteurs diesel sur le marché.

Maxime Hérion Maxime Hérion | Publié le 06/05/2021 | Temps de lecture : 2 min

Récemment, le magazine britannique Autocar a jeté un pavé dans la mare en expliquant que l’injection d’air « propre » dans l’échappement d’un véhicule diesel permettait de diminuer ses émissions de NOx. Plus efficace au niveau de sa combustion que l’essence, le « mazout » émet naturellement plus de NOx et la faible température de ses fumées d’échappement ne lui permet pas de neutraliser l’oxyde d’azote.

Deux solutions

Jusqu’à maintenant, la seule solution technique qui permettait de diminuer les émissions de NOx était de placer le catalyseur au plus près du moteur, ce qui cause de nombreux problèmes, au niveau de l’espace requis par exemple. La nouvelle découverte permet l’installation d’un compresseur qui souffle de l’air dans lequel est injecté un peu de carburant, pour ainsi faire monter la température du catalyseur et du filtre à particules afin de transformer le NOx en azote et en eau. Utile dans certaines phases comme le ralenti ou le démarrage, cette technologie pourrait avantageusement équiper les véhicules diesel pour satisfaire à la future norme Euro 7.

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Partager l’article

En savoir plus sur


Dernières infos

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Gocar c'est aussi plus de 30.000 véhicules de stock !

Découvrez toutes les actualités

Articles liés au même sujet

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

Des véhicules pour vous

Voitures

A la une

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Publicité