La voiture est encore lourdement camouflée, mais l’on peut deviner des faces avant et arrière différentes de celles de sa cousine au lion. Les feux sont notamment dépourvus des « griffes » que l’on a pu voir sur les spyshots de la française. L’auto étonne aussi par ses proportions, avec un empattement généreux et un porte-à-faux arrière réduit au minimum syndical, ce qui laisse augurer d’une belle habitabilité.

Si les deux modèles du groupe PSA devraient donc se distinguer assez nettement sur le plan du style, ils partageront en revanche leurs motorisations. L’une et l’autre devraient rapidement se décliner en variantes électriques.