10% des accidents s’accompagnent d’un délit de fuite

|

Chaque jour, plus de 200 accidents avec délit de fuite sont recensés dans notre pays. Il s’agit généralement de jeunes hommes qui, dans près de la moitié des cas, conduisaient sous l'influence de l'alcool.

Le profil des 850 conducteurs concernés analysés par l’IBSR est celui d’un homme dans 86% des cas. La plupart explique ce délit de fuite par une autre infraction commise : 42% étaient sous influence de drogues ou d’alcool et 16% n’étaient pas en ordre de permis ou d’assurance.

Le risque de se faire prendre après un délit de fuite est de 30 à 50%. Plus l’accident est grave et plus ce risque est élevé. Cela ne dissuade malheureusement pas tous les conducteurs et une étude comparative montre qu’avec 4%, la part des délits de fuite après un accident mortel est nettement plus élevée en Belgique que dans d’autres pays. Seul le Royaume-Uni fait pire.