Ford Genk : l’usine est officiellement fermée!

|

Pour les habitants de Genk et de ses environs, le 18 décembre 2014 est une date qu’ils n’oublieront pas de sitôt. Il faut dire qu’elle marque à jamais la fin d’une époque ; l’usine Ford ayant définitivement fermé ses portes ce jour-là.

Au niveau de l’emploi, on peut bien sûr à nouveau parler de véritable drame social ; la fermeture de cette usine opérationnelle depuis janvier 1964 représentant la perte de 10.000 emplois directs et indirects. Un scandale ! Mais, en cette période de fêtes de fin d’année, il vaut peut-être mieux rappeler les faits marquants de cette usine hautement compétitive. Ainsi, on mettra du baume au cœur des salariés et on rendra sans doute hommage à leurs talents.

Dans cette usine, on a en effet produit les modèles phares de Ford en Europe. Il y a notamment eu le Transit, la Sierra et la Mondeo. Au début des années 90, cette dernière y fit même les grandes heures de l’usine. En 1995, la millionième voiture (une Mondeo) est sortie de ces chaînes. A cette époque, l’usine de Genk comptait 14.000 employés.

C’est en 2003 que les plans sociaux ont débuté avec la suppression de 3.000 emplois et le départ de la production du Transit vers la Turquie. Ensuite, trois modèles ont fait naître de gros espoirs : S-Max, Galaxy et Mondeo. Malheureusement, la crise de 2008 a bouleversé la donne. De plus, en 2012, malgré les subventions locales accordées pour maintenir le site en vie, Ford a annoncé son intention de fermer l’usine. Aujourd’hui, après 50 ans, cette fermeture est malheureusement officielle...

Et vous, pensez-vous que Ford avait des raisons valables pour fermer cette usine ?