Une personne sur trois menacée de mort à l’arrière

|

A l’avant comme à l’arrière, le port de la ceinture est obligatoire en Europe. Malheureusement, à l’arrière, boucler sa ceinture n’apparaît pas comme une évidence. C’est ce qui ressort d’une étude réalisée par Ford à l’échelle européenne. D’après celle-ci, plus d’une personne sur trois ne boucle pas systématiquement sa ceinture de sécurité à l’arrière et risque ainsi chaque jour de perdre la vie.

Menée auprès d’un échantillon de personnes en Belgique, en France, en Allemagne, en Italie, en Roumanie, en Espagne et au Royaume-Uni, cette enquête a montré que les Roumains sont les Européens qui voyagent le plus sans boucler leur ceinture à l'arrière (84 %). Ensuite, sur les deux autres marches du podium, on trouve les Italiens (56 %) et les Espagnols (39 %).

Par ailleurs, en plus de cette première donne concernant la ceinture non bouclée, cette étude révèle aussi que, sur les plus de 7.100 adultes interrogés, un conducteur sur quatre n’insiste pas pour que les passagers portent la ceinture de sécurité à l’arrière de leur véhicule. Enfin, il est aussi surprenant d’apprendre que ce sont les personnes de plus de 40 ans (46 %) qui bouclent le moins leur ceinture de sécurité quand elles sont à l’arrière.

A la vue de ces statistiques, il est bon de rappeler que 8.600 décès sont évités tous les ans grâce au port de la ceinture. Et, histoire de marquer les esprits, il faut savoir que 60 % des tués sur les autoroutes européennes ne portaient pas la ceinture en 2013. Cette donne a de quoi laisser réfléchir...

Et vous, bouclez-vous votre ceinture lorsque vous prenez place à l’arrière ?