L’ivresse à vélo n’entraînera plus de retrait de permis

Jusqu'à présent, circuler sous influence de l'alcool ou de drogues à vélo pouvait amener à un retrait de permis de conduire. Mais cette règle du Code de la route va être assouplie.

Certains l'ignoraient, mais circuler ivre à vélo, en roller ou en trottinette pouvait conduire à un retrait de permis d'un mois à cinq ans en plus d'une amende de 200 à 2.000€. Et ce, malgré le fait qu'un permis de conduire n'est pas requis pour circuler de cette façon.

Mais la commission de l’Infrastructure de la Chambre a approuvé récemment une proposition de loi de Sabien Lahaye-Batteu qui vise à éviter un retrait de permis dans ces cas-là. Cela ne soustraira toutefois pas le cycliste ivre au paiement d'une amende.