Audi ne pouvait pas rester sans patron. Après que le précédent, Rupert Stadler, ait été impliqué dans le scandale des moteurs diesel truqués et arrêté dans le cadre de cette affaire, Audi se devait de le remplacer.

Aujourd’hui le successeur de Stadler est connu et son nom n’est pas une surprise, puisqu’il s’agit de Bram Schot, un Néerlandais de 57 ans, qui assurait déjà l’intérim à la tête de la marque aux anneaux depuis le mois de juin.

La solution temporaire devient donc définitive. C’est on ne peut plus logique puisque durant cet intérim, Bram Schot a su imposer son leadership et montrer que la marque était capable de se réorienter. Bien qu’Audi ait désiré une rupture nette avec le passé, il n’en a pas pour autant été chercher un nouveau patron à l’extérieur.

Il a au contraire choisi de faire confiance à un homme du sérail. Schot était depuis 2012 responsable des ventes et du marketing chez Volkswagen Utilitaires. Avant cela, il a été le n°1 de Mercedes en Italie.