Moto

Un wheeling peut coûter jusqu’à 10000 euros en Autriche

L’Autriche réprime les plaisirs du deux-roues : désormais, les wheelings et les drifts à moto sont explicitement interdits par le code de la route. Les contrevenants peuvent se voir infliger une amende allant jusqu’à 10 000 euros et se voir confisquer leur véhicule par la police.

Alain De Jong Alain De Jong | Publié le 07/05/2022 | Temps de lecture : 3 min

Un peu de plaisir à moto n’est plus possible en Autriche. Un amendement au Code de la route interdit les wheelings, le fait de rouler uniquement sur la roue arrière alors que la roue avant de la moto ne touche pas le sol. Un nouvel article de la loi stipule que “l’utilisation non situationnelle de la moto, qui ne permet pas un contact permanent entre les deux roues et la chaussée” est punissable.

Il en va de même pour le drift ou les donuts, qui sont définis comme une accélération ou un freinage avec “un glissement excessif d’une ou plusieurs roues pendant une période prolongée, une dérive ou une rotation du véhicule autour de son propre axe à l’arrêt” et sont désormais eux aussi interdits.

Publicité – continuez à lire ci-dessous

L’amende minimale pour ces infractions est désormais de 300 euros en Autriche. Toutefois, si l’on soupçonne que le conducteur “risque de répéter ses actes”, la police peut immédiatement saisir le véhicule (et retirer le permis de conduire) pour une durée maximale de 72 heures.

amende

Notez que l’amende maximale peut atteindre 10.000 € si d’autres infractions sont constatées, comme un excès de vitesse, des manœuvres de dépassement dangereuses ou le franchissement d’une ligne blanche. Dans cette situation, le permis de conduire du contrevenant peut également être retiré pendant plusieurs mois.

Les motocyclistes qui prévoient de se rendre en Autriche doivent être prévenus : gardez votre roue avant au sol, sinon votre voyage dans ce magnifique pays pourrait vous coûter cher.

Conduite imprudente 

Plus d’acrobaties pour les motards en Autriche

En Belgique, les wheelings ou le drift à moto ne sont pas explicitement interdits par le Code de la route. Toutefois, toute personne arrêtée par la police peut être accusée de “conduite imprudente“, que les tribunaux peuvent sanctionner par une amende, une interdiction de conduire et l’obligation de repasser l’examen de conduite.

En 2020, par exemple, un motocycliste a été condamné par le tribunal de Termonde à une amende de 800 euros et à une interdiction de conduire de 30 jours après avoir été surpris par la police en train de rouler sur sa seule roue arrière sur la E34.

Partager l’article


Dernières infos

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Gocar c'est aussi plus de 30.000 véhicules de stock !

Découvrez toutes les actualités

Articles liés au même sujet

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

Des véhicules pour vous

Voitures

A la une

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Publicité