Celle-ci estime en effet que s’il est impératif de verbaliser les conducteurs jouant avec leur téléphone, il est indiqué d’en faire de même avec les piétons. D’après l’association, il n’est pas rare de voir des personnes l’oreille rivée sur leur téléphone traverser une rue ou un carrefour sans prêter attention aux voitures.

Le résultat ? Plusieurs études montrent que la mortalité des piétons en Europe a augmenté. En France, par exemple, celle-ci aurait progressé d’environ 15 % en 2014. Impressionnant, non ?

Concrètement, cette association propose de verbaliser les piétons inattentifs dans des lieux où la circulation est dense. Selon FUSS, lorsqu’un accident survient entre un piéton et une voiture, les torts incombent le plus souvent à l’automobiliste. Cela dit, pour elle, si le piéton est au téléphone au moment des faits, la responsabilité devrait être partagée.

Evidemment, il faudra attendre longtemps avant qu’une telle mesure ne soit approuvée par les autorités. Pour l’heure, l’Association nationale des piétons mène des campagnes de sensibilisation ayant comme slogan : Marchons la tête haute !

Imaginez-vous la police sanctionner un jour les piétons téléphonant en marchant ?