Opel Adam S : l’Abarth 500 a du souci à se faire!

|

Au Mondial de l’Automobile de Paris, début octobre, Opel va dévoiler la variante musclée de sa citadine Adam. Sur cette mouture, on ne retrouve pas l’écusson OPC du département sportif de la marque de Rüsselsheim, juste un « S ». Cet « S » annonce un look détonant et des performances de tout premier ordre.

Au niveau esthétique, la citadine sportive risque de ne pas passer inaperçue. Le constructeur lui offre notamment des jantes à 5 branches de 18 pouces, un bouclier avant, un petit aileron et une sortie d’échappement plus imposante. Enfin, dix teintes extérieures sont reprises dans le catalogue. Elles peuvent se combiner avec quatre teintes de toit. L’habitacle n’est bien sûr pas en reste. Pour garantir une ambiance unique, Opel propose de choisir entre quatre types de sièges dont trois sont exclusivement dédiés à cette déclinaison sportive. Question personnalisation extrême, il est même possible d’équiper cette Adam S d’un ciel de toit en drapeau à damiers. Original, non ?

Pour animer l’Adam S, Opel recourt à un 1.4 Turbo développant une puissance de 150 chevaux et affichant une valeur de couple de 220 Nm. Avec ce bloc, la citadine musclée est capable de passer 0 à 100 km/h en 8,5 secondes. La vitesse de pointe, quant à elle, n’a pas encore été communiquée. Par contre, on sait que le système de freinage de cette citadine musclée a été confié au département sportif OPC. L’Opel Adam S devrait logiquement débouler dans les concessions courant décembre. Les tarifs seront communiqués à Paris. Patience...

Et vous, pensez-vous que cette bombinette puisse faire de l’ombre à l’Abarth 500 ?