La nouvelle Toyota Yaris? Bien plus qu’un joli minois...

|

Cet été, la Toyota Yaris va débarquer dans les concessions avec un style flambant neuf, tant à l'extérieur qu’à l'intérieur. Cette refonte ne sera pas seulement qu’esthétique. Elle s’accompagnera en effet d’améliorations techniques majeures, histoire de permettre à la Yaris de tenir tête à ses nombreuses rivales du segment B. Question design, l’avant se dote désormais d’un motif en croix centré autour du logo frontal, qui sépare les calandres supérieure et inférieure totalement redessinées. À l’arrière, on découvre des feux à diodes électroluminescentes. L'allure générale profite de l’adoption d’un diffuseur dans le bouclier et de volumes retouchés autour de la plaque d'immatriculation. 

Pour l’habitacle, le constructeur japonais a pris en considération les remarques de ses clients. Ceux-ci désiraient notamment l’augmentation d'espace, le rehaussement de niveau de la qualité perçue et, enfin, l’élargissement du choix des couleurs et des équipements. Le message semble être passé.

D’un point de vue mécanique, le constructeur a revu les suspensions afin d’améliorer le confort et la tenue de route. Il annonce, en prime, avoir baissé le niveau sonore. Sous les capots, il n’y a pas de nouveautés à signaler. On peut toujours compter sur deux motorisations essence de 1,0 l (69 ch) et 1,3 l (99 ch), un bloc diesel 1,4 l D-4D fort de 96 ch et, bien sûr, la motorisation 100 % hybride développant une puissance de 101 chevaux. Cette dernière motorisation apparaît comme le porte-drapeau de la gamme, il a en outre permis à la Yaris de se classer dixième des ventes européennes de voitures neuves l’an dernier. 

Qu'en pensez-vous ?