Une branche de la loi prévoit de mettre en place un “Speedwatch Community”. Cela permettrait aux citoyens d’acheter un indicateur de vitesse avec le matériel associé et également de suivre une formation de la police dans laquelle ils apprennent où et comment ils peuvent flasher en toute sécurité.

Ils pourront ensuite transmettre leur résultat à la police (entendons par résultat l’identification des voitures et la vitesse à laquelle ils ont été flashés). Une lettre sera alors remise aux responsables de ces excès de vitesse en question.

Il n’y aura pas d’amende mais bien un rappel comme quoi ils ne devraient pas dépasser la limite autorisée.