Essais auto

ESSAI Infiniti Q50 Hybrid : Sportive ou écologique ?

Il est vrai, l'hybridation peut être écologique mais pour Infiniti, c'est bien plus que cela. Un moteur électrique associé à un V6 essence permet de faire tourner le moteur plus intelligemment, tout en étant très performant !

Maxime Pasture | Publié le 13/02/2015 | Temps de lecture : 4 min

Pour Infiniti, la technologie Direct Response de leur système hybride est «le nouveau turbo des moteurs essence». En effet, le moteur électrique sert davantage à appliquer du couple supplémentaire au V6 lorsqu’il en a besoin, que de permettre une conduite en mode électrique durant quelques kilomètres. Dès lors, que ce soit dans les hauts ou bas régimes, le moteur, accouplé à une excellente boite auto, propose toujours un couple généreux.

Bien devant, bien derrière

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Mon périple à bord de la Q50 avait commencé à l’arrière. Et malgré une longueur inférieure aux concurrentes allemandes, on s’y sent très bien. Il ne faut pas plus d’espace. Une fois passé à l’avant pour parcourir les quelques 600 km qui séparaient Milton Keynes (base de l’Infiniti Red Bull F1 team) de Francorchamps, j’ai pu constater que le confort était toujours au rendez-vous. Après ce long trajet, même pas fatigué ! Pas étonnant lorsqu’on sait que les ingénieurs ont conçu les sièges sur base d’études de la NASA.

En matière de comportement, l’Infiniti Q50 est assez dynamique. Ce ne sont ni mon chauffeur sur place, ni Sébastian Vettel qui me contrediront. Le premier est resté scotché en testant l’auto sur le mythique circuit de Silverstone et le second a inauguré le nouveau tracé de Moscou a bord de la version propulsion de la Q50 hybride. La variante à transmission intégrale (AWD) se veut plus sécurisante sur toute surface mais entraîne aussi une consommation plus importante. Elle est annoncée à 6,8l/100km mais en conditions réelles, comptez plutôt 1 litre de plus. Aussi, ses possibilités d’utilisation en full électrique sont assez restreintes. Cela se produit soit au démarrage et à faible vitesse, soit sur autoroute à vitesse constante en caressant à peine la pédale de droite. Quoi qu’il en soit, la transition électrique-thermique se fait toujours en douceur.

Conclusion

La Q50 Hybride a beaucoup d’arguments pour plaire, y compris son prix. Ainsi, elle apparaît comme une réelle alternative aux limousines premiums allemandes, qui sont les seules à proposer une offre moteur identique. C’est aussi là que réside son défaut car dans ce segment «Série 5», son V6 est peut-être un peu too much

 

+

Rapport qualité/prix/équipement

Comportement

Agrément et douceur de la motorisation hybride

Habitacle chaleureux et très bien fini

110 litres de coffre en moins

Hybride peut-être trop sportive dans son segment

 

La Q50 Hybrid AWD en quelques chiffres

Moteurs : V6 essence, 3.498cc/302ch + électrique 67ch.

Transmission : aux quatre roues.

Boite : automatique 7 rapports.

L/l/h (mm) : 4.800/1.820/1.430

Poids à vide (kg) : 1.901

Volume du coffre (l) : 400

Réservoir (l) : 70

0 à 100 km/h (sec.) : 5,4

Prix : 52.900 € TVAC

Puissance : 364 ch

V-max :  250 km/h

Conso. mixte : 6,8 l/100km

CO2 : 159 g/km

Partager l’article

En savoir plus sur


Dernières infos

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Gocar c'est aussi plus de 30.000 véhicules de stock !

Découvrez toutes les actualités

Articles liés au même sujet

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

Des véhicules pour vous

Voitures

A la une

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Publicité