Et pourtant, plus de 6 Belges sur 10 continuent à opter pour le confort et la liberté de leur voiture pour se rendre à leur travail. Mais il y a du changement dans l’air. 1 Belge sur 4 a déjà adapté son comportement en matière de déplacements, et ils sont aussi nombreux à déclarer vouloir le faire dans les prochaines années. Ces conclusions proviennent d’une vaste enquête de AG Insurance, avec le soutien de Touring, qui donne de précieux enseignements sur les habitudes et la mobilité des Belges dans leurs trajets domicile-lieu de travail.

LA VOITURE, UNE REINE PAS PRETE A ETRE DETRONEE

La voiture est le moyen de transport dominant chez les Belges. Près de 9 familles sur 10 (88 %) disposent d’au moins une voiture, 30 % en ont plus d’une. Cette domination se poursuit puisque 22 % des familles ont acheté une voiture l’année dernière et 1 sur 4 (25 %) compte acheter une voiture cette année.

Seulement un peu plus d’une famille sur 2 (53 %) dispose d’au moins un vélo. Mais ce pourcentage est deux fois plus élevé en Flandre qu’en Wallonie (68 % contre 32 % respectivement). Le vélo électrique occupe une place de plus en plus importante. Un ménage sur 7 (14 %) dispose déjà d’un vélo électrique, à nouveau surtout en Flandre : 18 % contre 8 % en Belgique francophone.

Sans surprise, le phénomène des voitures de société reste largement répandu en Belgique. Une famille sur 5 (19 %) dispose d’au moins une voiture de société. Si l’on se penche uniquement sur la population active, c’est même un ménage sur 3 (36 %) qui en possède au moins une. Ce sont surtout les plus jeunes ménages qui disposent d’une voiture de société. Chez les 25-34 ans, ce nombre monte même à près de 4 sur 10 (39 %).

DISTANCE DOMICILE-TRAVAIL : PLUS PROCHE QU’ON NE LE PENSE…

Combien de kilomètres font les Belges pour rejoindre leur lieu de travail ? Et combien de temps y consacrent-ils pour s’y rendre ? L’enquête de AG Insurance livre ici quelques constats intéressants.
– 1 Belge sur 2 (49 %) habite dans un rayon de 10 km de son lieu de travail. À peine 1 sur 4 (27 %) doit parcourir plus de 20 km pour aller travailler.
– À peine 1 navetteur sur 3 a besoin de plus de 35 minutes pour rallier son travail. 1 sur 3 effectue même le trajet en moins d?un quart d?heure.

 MAIS LA VOITURE RESTE LA PREFERENCE

Malgré le fait que la moitié des personnes actives habite dans un rayon de 10 km de son lieu de travail, 62 % de la population active prennent le volant pour aller au travail. Moins d’1 personne active (23 %) sur 4 utilise les moyens de transport, 1 sur 5 le vélo (électrique ou non).

Mais qui sont ces mordus de la voiture et quelle est la distance vers leur lieu de travail. L’enquête montre que 58 % des personnes actives qui habitent dans un rayon de 10 km de leur lieu de travail utilisent leur voiture pour faire le déplacement. Si on regarde les choses sous un autre angle : 41 % des personnes qui utilisent la voiture pour se rendre au travail habitent à moins de 10 km de leur lieu de travail. Stimuler ces travailleurs à opter pour le vélo, d’autres moyens de transport ou pour les transports publics pourrait avoir un impact important sur les files et sur l’environnement.