5 concepts Citroën délirants

À l’occasion du centenaire de Citroën cette année, il est temps pour nous d’évoquer les concepts cars les plus originaux de la marque qui ont jalonné son histoire.

5 concepts Citroën délirants

Karin

Dévoilé au Salon de Paris de 1980, ce concept-car pyramidal est dû au crayon de Trevor Fiore. Disposant de 3 places de front comme la Matra Murena ou la McLaren F1, la Karin place son conducteur en son centre.

C10

Surnommée « coccinelle » ou « goutte d’eau », cette étude réalisée par André Lefebvre, Papa de la 2CV, visait à développer un véhicule plus moderne et compact que cette dernière. Affichant un Cx très bas pour l’époque (0,258), la C10 construite en 1956 affichait un poids ridicule de seulement 382 kg. Equipé du moteur de 425 cc bicylindre, ce concept pouvait atteindre 110 km/h en pointe.

2 CV6 Picasso

Même si elle n’est pas l’œuvre de Citroën, cette 2CV mérite sa place au sein des concepts délirants de la marque aux chevrons. Ce bel hommage au célèbre peintre espagnol est dû à l’artiste britannique Andy Saunders.

Xanthia

Non, nous n’avons pas fait une faute de frappe ! Elaboré sur le thème de la joie de vivre, ce concept a été présenté au Salon de Paris en 1986. Si l’on retrouve des éléments de l’AX et de la BX, la Xanthia possédait également des équipements raffinés (pour l’époque du moins !) comme des sièges électriques et un ordinateur de bord. Si sa commercialisation n’a pas été envisagée, elle a toutefois donné son nom (sans le H) à la remplaçante de la BX.

Osmose

Très conceptuelle, l’Osmose présentée en 2000 avait pour but de réinventer l’automobile et prétendait « reformuler les relations entre automobilistes et piétons ». Si on a des doutes sur le but de ce concept, on ne peut néanmoins nier sa parenté avec les concepts actuels de véhicules autonomes et partagés…