Une éventualité qui serait pleinement envisagée par Mazda pour la prochaine mouture de la MX-5. Une révélation de Nabuhiro Yamamoto, le responsable du projet MX-5 au sein du constructeur japonais, dans une interview accordée au magazine anglais Autocar.

Selon lui, cette solution permettrait à la MX-5 de ne pas avoir à réduire son gabarit, tout en autorisant l’implantation de plus petits moteurs que le 1.5 actuel. Mais le principal challenge de Mazda reste de rendre la fibre de carbone plus abordable financièrement qu’elle ne l’est actuellement.

Cette MX-5 avec parties en carbone n’est pas attendue avant 2021…au moins.