Mobilité

Plus de télétravail et toujours plus d’embouteillages !

Les recherches montrent que les embouteillages sur nos routes continuent d’augmenter, malgré le fait que le télétravail se soit généralisé depuis la crise de Corona. Comment cela est-il possible?

Alain De Jong Alain De Jong | Publié le 22/11/2022 | Temps de lecture : 4 min

Les chiffres du Centre flamand de la circulation montrent qu’octobre 2022 a été le deuxième mois d’octobre le plus chargé depuis le début des mesures en 2011. Cela peut sembler étrange puisque, de toute façon, il y avait apparemment moins de trafic sur les routes depuis la pandémie. Néanmoins, les données montrent que les encombrements, c’est-à-dire le nombre d’embouteillages et leur durée, continuent d’augmenter. En octobre 2022, il s’agissait de 1 034 kilomètres-heure lors d’une journée de travail moyenne pour l’ensemble des routes principales flamandes. Ce n’est qu’en octobre 2021 qu’elle a été légèrement moins bonne, avec 1 078 kilomètres-heure.

Pas les prix de l’énergie

Étonnamment, les prix élevés de l’énergie et la part accrue du télétravail n’ont aucun effet sur les embouteillages, car nous parcourons toujours beaucoup de kilomètres. Cependant, une recherche de la KULeuven montre que 

Publicité – continuez à lire ci-dessous

57 % des fonctionnaires et des employés belges travaillent encore à domicile au moins occasionnellement ou même à plein temps. La moitié d’entre eux travaillent même deux à trois jours par semaine.

Les seuls chemins domicile-travail ne représentent qu’un tiers de l’ensemble de nos déplacements. Le reste est destiné aux services et aux loisirs : une sortie au supermarché, une visite chez le médecin, une excursion, etc. Et pour cela, nous utilisons encore principalement nos voitures, qui nous rejoignent donc dans les embouteillages. Donc, utiliser davantage le vélo ou les transports publics pour cela ferait déjà partie de la solution.

files

Essor du commerce électronique 

Un autre facteur déterminant l’allongement des embouteillages est le flux logistique croissant dû à l’essor du commerce électronique, qui crée à son tour plus de trafic sur nos routes pour faire livrer tous les colis commandés. Quand on sait qu’un camion occupe en moyenne 2,5 fois plus d’espace qu’une voiture sur la route, le tableau est clair. Mais encore une fois, nous pouvons contribuer à résoudre ce problème nous-mêmes en achetant davantage nos produits dans les magasins locaux. Et puis bien sûr, de préférence en utilisant un moyen de transport comme le vélo, à pied, etc.

Parallèlement, le commerce électronique doit commencer à réglementer plus efficacement les flux de marchandises internationaux et utiliser davantage les voies navigables intérieures et le rail en plus des camions. Sinon, selon le Bureau fédéral du Plan, la vitesse moyenne sur nos autoroutes diminuera encore de 10 à 15 % d’ici 2040 en raison de l’augmentation des embouteillages. Notons qu’en octobre 2022, tous les camions réunis sur les routes principales de Flandre ont parcouru ensemble 12,3 millions de kilomètres par jour ouvrable moyen. Impressionnant…

files

Beaucoup de travaux routiers 

Une dernière explication importante de la forte congestion en octobre 2022 est également les nombreux travaux routiers effectués au cours de ce mois, qui n’étaient pas tous prévisibles. Il suffit de penser aux réparations d’urgence du viaduc de Merksem, qui ont bloqué complètement le trafic autour d’Anvers à plusieurs reprises.

En conclusion, le télétravail est utile, mais il faut aussi faire ses trajets locaux avec un moyen de transport doux (vélo, à pied, etc.) et essayer d’acheter davantage de produits locaux au lieu de tout commander en ligne, aussi pratique que cela puisse être.

Partager l’article

En savoir plus sur


Dernières infos

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Gocar c'est aussi plus de 30.000 véhicules de stock !

Découvrez toutes les actualités

Articles liés au même sujet

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

Des véhicules pour vous

Voitures

A la une

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Publicité