Renault : l’hybride rechargeable… si vous voulez

|

Vous estimez que Renault met du temps à proposer son premier modèle plug-in hybride ? Dans ce cas, vous vous devez de savoir que le passage à la production ne dépend en fait que de vous. Du moins, c’est ce que vient de laisser entendre Jérôme Stoll, le directeur commercial du groupe Renault.

Lors de la dernière réunion annuelle des actionnaires, l’homme a en effet déclaré que la marque était prête à présenter son premier modèle plug-in hybride, mais qu’il faudrait un certain temps avant que la voiture ne vienne enrichir la gamme. La raison ? Le constructeur estime qu’il faut d’abord que plus de gens soient prêts à payer le juste prix permettant d'acquérir une voiture hybride.

De cette future voiture, on sait déjà qu’elle s’inspirera fortement du concept Eolab dévoilé lors du dernier Salon de Paris. Pour rappel, cette étude disposait alors d’une solution hydride associant un moteur trois cylindres essence de 1 litre (75ch/95Nm) à un bloc électrique (68ch/200Nm) alimenté par une batterie lithium-ion de 6,7 kWh. L’ensemble permettait à ce concept de limiter sa consommation à 1l/100km et de disposer d'une autonomie de 66 km en mode 100% électrique.

Evidemment, pour limiter au mieux le prix de vente de ce modèle, Renault ne pourra pas le produire avec des matériaux particulièrement légers. Le concept Eolab ne pesant que 955 kilos, la voiture de série risque donc de se révéler plus lourde et un rien plus gourmande. Vivement demain !

Et vous, qu’est-ce qui vous retient d’acquérir un modèle hybride rechargeable ?