La consommation de drogues compte encore et toujours dans les principales causes d’accident. En cas de contrôle, voici les amendes auxquelles s’expose le conducteur.

Lors d’un contrôle routier ou réalisé après un accident, le conducteur peut recevoir une contravention qui s’élève entre 200 et 2.000 € si l’une des substances suivantes est détectée dans sa salive ou dans son sang : THC (cannabis), amphétamine, MDMA, morphine, cocaïne. Les taux tolérés dépendent de la substance absorbée mais il va de soi qu’il vaut mieux ne pas en consommer.

En cas de récidive, l’amende peut grimper de 400 à 5.000 € et une peine de prison d’un mois à un an peut être prononcée, en plus d’une déchéance du droit de conduire pour minimum 3 mois ou maximum 5 ans. En cas de nouvelle récidive dans les trois ans suivant le jugement, les sanctions sont doublées.