Opinions

LEZ en Belgique : surtout pour gagner de l’argent ?

Écrit par Joris Bosseloo | 04/05/2021

Les zones à faibles émissions, ou LEZ en abrégé, rapportent beaucoup d’argent. Une bonne nouvelle pour les trésors publics, même si cela ne devrait pas vraiment être l’intention. De plus, on dit qu’ils ne font que creuser le fossé entre les riches et les pauvres, ce qui n’est pas faux.

Celui qui entre dans une LEZ avec se voit infliger une lourde amende de 150 à 350 euros. L’intention de cette politique est soi-disant d’améliorer la qualité de l’air, mais étant donné que plusieurs millions ont été collectés depuis l’introduction des différentes zones à faibles émissions, on peut se demander si l’assainissement de l’air est réellement la principale priorité. Après tout, la probabilité de se faire prendre est de 100 %, contrairement, par exemple, à ou de l’alcool ou de drogues, et personne n’est assez fou pour délibérément gaspiller une telle somme d’argent.

Exemples

Il y a moins d’un an, nous rapportions que la (un montant qui est aujourd’hui plus élevé), et ce matin nous avons appris que la zone à faibles émissions d’Anvers a prélevé 45 millions (!) aux automobilistes en seulement quatre ans, répartis sur plus de 314.000 amendes. Selon l’échevin Tom Meeuws (Vooruit), ce chiffre doit être relativisé, mais on ne peut qu’en conclure que de nombreuses personnes ne sont pas au courant ou n’ont pas remarqué les panneaux.

C’est la raison ?

La signalisation inadéquate est un problème épineux depuis un certain temps déjà. À certains endroits, par exemple pour ceux qui veulent entrer dans Bruxelles (ou l’une des communes autour), une fois que le panneau LEZ est visible. En d’autres termes : si vous n’avez pas de système de navigation, si vous n’utilisez pas d’applications comme et si vous n’êtes pas au courant des règles concernant les LEZ (où elles commencent, mais aussi par exemple les touristes, les personnes qui ne viennent jamais à Bruxelles, etc.), c’est souvent trop tard. Faire un demi-tour sur l’autoroute est naturellement interdit et extrêmement dangereux.

Et aussi…

Les LEZ creusent le fossé entre les riches et les pauvres, ce qui est désormais un sujet de discussion sérieux avec l’introduction de la zone à faibles émissions à Gand. Ceux qui ont suffisamment d’argent et possèdent ou récente, quelle que soit sa puissance, ne recevront jamais d’amende, tout comme les conducteurs de qui sont généralement plus chères. Ceux qui ont moins d’argent et qui doivent se contenter d’un vieux modèle doivent cependant faire attention à ce qu’ils achètent et tenir compte du fait que ce quatre-roues sera à nouveau “interdit” d’ici quelques années, avec toutes les conséquences (financières) que cela implique.

Alors…

Les LEZ causent des maux de tête à ceux qui doivent joindre les deux bouts et les poussent encore plus loin dans la pauvreté. En outre, les conseils municipaux jouent souvent la carte de la ruse lorsqu’il s’agit de signaler leurs zones à faibles émissions, ce qui donne l’impression qu’il s’agit avant tout d’argent.

si vous voulez vérifier si vous pouvez entrer dans les différentes LEZ en Belgique, et pour savoir qui bénéficie d’une exemption.

Lire aussi

Mots-clés

Trouvez votre voiture aujourd'hui

Voitures