Sécurité routière

L’écran tactile est plus dangereux que l’alcool et le cannabis

Les Britanniques et les Américains confirment que manipuler l’écran tactile de sa voiture en conduisant est plus dangereux que de conduire sous l’emprise de l’alcool ou du cannabis. Il y a donc lieu de plaider en faveur de règles européennes concernant à la fois la conception et l’utilisation des écrans tactiles.

Écrit par Joris Bosseloo | 11/03/2021

Il est bien connu que l’utilisation des smartphones au volant nuit à la sécurité routière. Il existe même des caméras qui permettent de prendre les conducteurs en flagrant délit et de leur infliger des amendes. Mais l’utilisation d’écrans tactiles serait également très dangereuse, plus dangereuse encore que la conduite sous l’emprise du cannabis ou de l’alcool.

L’étude britannique date de l’année dernière et a été réalisée par le Transport Research Laboratory (TRL). Elle a étudié l’effet de l’utilisation d’écrans tactiles, notamment les systèmes Android Auto et Apple CarPlay (avec ou sans commande vocale). L’étude a porté sur la fréquence à laquelle les conducteurs utilisaient les écrans, mais aussi sur la durée d’une telle “session”. Beaucoup trop longtemps, apparemment, car le temps de réaction des cobayes a sérieusement diminué, faisant d’eux un danger pour les autres usagers de la route.

Plus dangereux que l’alcool, le cannabis, les textos, etc.

Un temps de réaction normal est de 1 seconde. Avec trois verres de bière, on ajoute 12 %, après un joint 21 %, avec la téléphonie mains libres 27 %, avec la téléphonie vocale jusqu’à 35 % (comme l’envoi d’un SMS), avec la téléphonie sans kit mains libres jusqu’à 45 % et avec l’utilisation de l’écran tactile central jusqu’à 57 %. C’est plus d’une demi-seconde de plus, ce qui peut faire la différence entre la vie et la mort.

Et les Américains ?

La Fondation AAA, l’équivalent américain de l’Institut Vias, a mené une étude similaire. Selon cette organisation, l’utilisation d’un écran tactile est plus sûre que celle d’un téléphone portable fixé au tableau de bord, tout simplement parce que l’écran tactile d’une voiture est plus grand et donc plus clair.

Introduire des règles ?

Un pays comme la Belgique ne peut pas le faire lui-même, mais l’Europe a son mot à dire. À l’heure actuelle, il existe toutefois des normes, mais elles sont très générales et ne contiennent aucune obligation. De plus, le dernier “conseil” remonterait à 2008, et entre-temps, le secteur technologique n’a pas chômé. En d’autres termes, les fabricants agissent de leur propre chef, même s’il faut ajouter qu’ils s’autorégulent aussi efficacement. C’est logique, car les constructeurs automobiles souhaitent que leurs modèles aient le moins d’accidents possible, voire aucun, afin d’éviter toute mauvaise publicité. Volvo est le meilleur exemple : depuis l’année dernière, cette marque vise ouvertement le zéro décès.

Source : VRT / Photo : J. Bosseloo/Mercedes Classe S

En savoir plus sur

Partager l’article

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé

Des véhicules pour vous

Voitures