Essais auto

ESSAI Mercedes Classe S : Toujours la patronne

Dieu merci, il n’y a de nouvelle Classe S que tous les 7 ans. Car ça vous laisse le temps d’oublier qu’on commence chaque présentation du modèle par les mêmes phrases…

Écrit par Laurent Zilli | 05/01/2021

Chaque fois en effet, on parle de tradition Mercedes, de nouvelles avancées qui montrent la voie aux autres constructeurs, de vitrine technologique, etc. La langue française et pourtant riche en vocabulaire mais à tous les coups, ce sont ces mots qui reviennent. Comment en serait-il autrement ? C’est un fait, chaque nouvelle Classe S inaugure son lot de raffinements techniques, petits ou grands, qui en font une référence mondiale !

Finesse

Cette génération de la Classe S est à notre avis l’une de plus belles. La ligne générale est certes relativement figée mais la nouvelle venue est cependant plus simple, plus pure, et fait preuve de plus de finesse que sa devancière. Ca tient à peu de choses, comme une ligne de moins sur le flanc, et à des blocs optiques plus effilés.

Classe S feux

L’habitacle est en revanche entièrement repensé, avec pour pièce maîtresse cet écran central, qui n’est plus dans le prolongement de celui du tableau de bord, mais vertical (d’inspiration Tesla diront certains), dans une position plus logique pour un écran tactile que perché tout la haut, presque hors de portée de main. Cet écran donne évidemment accès à absolument toutes les fonctions de la voiture, à travers une interface et des menus toujours très intuitifs.

Classe S intérieur

Ce qui l’est moins, ce sont toutes les commandes “dématérialisées”, ces surfaces tactiles qui remplacent des boutons sur le volant. Il faut s’y faire, et certains ont un peu de mal. Voici donc une phrase qu’on n’a pas l’habitude d’utiliser dans le cas d’une Classe S : il y a de la place pour de l’amélioration !

Classe S interior

Outre son aspect technologique, l’intérieur brille aussi par sa présentation. Bien sûr, la qualité est irréprochable (ce qui n’est pas toujours le cas des Mercedes plus abordables) et l’ambiance tient plus de la déco d’intérieur que du design automobile. Sièges délicieusement ouatés, espace arrière à la hauteur de ce qu’on imagine, encore quelques écrans ci et là, bref, c’est la limousine de luxe dans toute sa splendeur.

Classe S arrière

Innovations

La Classe S ne vous jette pas toutes ses technologies à la figure. Il y en a d’autres qu’on ne voit pas et qu’on espère ne jamais voir. Comme le premier airbag frontal arrière au monde, par exemple. Ou la capacité de la voiture, si elle est équipé des suspensions pneumatiques, de relever un côté de la carrosserie juste avant un impact latéral pour dissiper l’énergie du choc dans le soubassement. Il y a aussi les améliorations de ce qu’on connait déjà, comme les roues arrière directrices où le fonctionnement encore plus subtil des aides à la conduite, un pas supplémentaire vers la conduite autonome. Parlons encore du système MBUX à intelligence artificielle et réalité augmentée, qui a encore gagné quelques milliers de neurones. Enfin bref, vous avez compris que la nouvelle Classe S fait exactement ce qu’on attend d’elle en étant à nouveau meilleure que sa devancière… et que tout ce qui existe sur le marché.

Pas de révolution

On s’attendait à ce que la Classe S opère une petite révolution mécanique, en n’étant par exemple plus proposée qu’avec des solutions hybrides, et surtout en renonçant définitivement au V8, comme elle l’a déjà fait pour le V12. Ce n’est pas le cas.

Classe S 6 cylindres

Au lancement, Mercedes propose des 6 cylindres en ligne 3 litres, 286ch (S350d) ou 330ch (S400d) en diesel, 289ch (S450) ou 457ch (S500) pour les essence, puissance dont 22 chevaux sont fournis par la micro-hybridation 48V. Mercedes annonce l’arrivée ultérieure d’un V8 micro-hybride lui aussi, ainsi que d’une version hybride rechargeable qui disposerait d’une autonomie électrique de quelque… 100 km ! Enfin, on attend encore confirmation d’une version AMG, qui développerait dans les 800 chevaux selon la rumeur. Notez encore que tous ces moteurs sont livrés en série avec la boîte auto 9 rapports et transmission intégrale (sauf 350d), et que l’offre est la même pour la Classe S « courte » (5,18m) et la version longue (5,29m).

Classe S L

La reine

C’est par le top actuel de la gamme, la S500 de 457 chevaux, que nous avons fait connaissance de la nouvelle Classe S. Et franchement, on ne sait que dire que vous n’imaginiez déjà. La grande Mercedes est égale à elle-même, donc mieux qu’avant. Ca signifie plus de silence, plus de confort, plus de sérénité au volant, où on se sent isolé du tumulte extérieur. A toutes les vitesses, dans toutes les conditions, sur n’importe quelle route, la Classe S est vraiment la reine incontestable des limousines. Pour nous, la seule voiture à classer au-dessus d’elle est la Rolls Ghost. Et encore, nous avons un peu de mal à classer cette dernière parmi les voitures tant elle est spéciale. Mais soit, la Mercedes n’est en-dessous que de peu, et pour des questions d’interprétation du luxe, comme nous le disions plus haut. Du coup, une Classe S500, même à 130.000 euros hors options, fait figure de bonne affaire !

Conclusion

La Classe S, on aime ou on n’aime pas. Mais justement, ce n’est qu’une question de goûts. Car si on la juge sur des critères objectifs, on ne peut que reconnaître son éternelle suprématie. Et c’est comme ça à chaque nouvelle génération !

Classe S rear

La S500 4Matic en quelques chiffres

Moteur : 6 cyl. en ligne turbo essence, 2.999cc ; 457ch de 5.900 à 6.100 tr/min ; 520Nm de 1.600 à 5.500 tr/min.

Transmission : aux 4 roues.

Boîte : auto 9 rapports.

L/l/h (mm) : 5.179/2.109/1.503

Poids à vide (kg) : 1.900

Volume du coffre (l) : 550

Réservoir (l) : 76

0 à 100 km/h (sec.) : 4,9

Prix : 130.075 € TVAC

Puissance : 457 ch

V-max : 250 km/h

Conso. mixte : 8 l/100km

CO2 : 181 g/km

Autres motorisations :

S350d : 286ch ; 6,4l/100km ; 250km/h ; 105.270€ TVAC.

S400d : 330ch ; 6,7l/100km ; 250km/h ; 119.790€ TVAC.

S450 : 389ch ; 7,8l/100km ; 250km/h ; 119.790€ TVAC.

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé