Buzz

Il attache son vélo à un poteau et se voit menacé d’amende

Récemment, un cycliste s’est fait interpeller par la police et a reçu une amende. Le prétexte : avoir attaché son vélo à un poteau. Est-ce légal ?

Écrit par David Leclercq | 15/05/2022

On le sait : le vélo a le vent en poupe dans nos déplacements du quotidien. Et le phénomène est d’autant plus marqué lorsque la belle saison revient, comme c’est le cas actuellement. Bien entendu, rouler à vélo laisse quelques contraintes, comme celle par exemple de trouver un endroit sûr pour laisser sa bicyclette lorsqu’on ne l’utilise pas. Il existe bien entendu des parkings dédiés aux vélos (des box qui ferment), mais on ne peut pas dire qu’ils sont légion. De ce fait – et depuis des décennies en fait –, les cyclistes sont souvent obligés d’attacher leur monture aux grilles d’un parc ou à un poteau indicateur pour la circulation sous peine de se retrouver à pied.

L’histoire qui suit va donc en intéresser plus d’un(e). Récemment, un Bruxellois qui récupérait son vélo s’est vu interpellé par la police. Les autorités lui ont expliqué qu’il était en fait interdit d’attacher un vélo à un poteau et qu’il fallait obligatoirement utiliser le mobilier urbain prévu à cet effet. Le cycliste s’est vu en outre expliquer qu’en utilisant les poteaux de la voie publique, il s’exposait à deux amendes, chacune de 76 euros. La première pour avoir attaché un vélo à un endroit non autorisé et la seconde pour… dégradation de mobilier urbain. On croit rêver !

Publicité

Qui dit le Code ?

On ne peut que s’étonner de cette intervention de la police dans ce cadre. Que dit d’ailleurs le Code de la route à cet effet ? En réalité, le Code ne comprend aucun article qui définit l’endroit où un cycliste doit attacher son vélo. L’article 23.3 stipule seulement que « les bicyclettes et les cyclomoteurs à deux roues doivent être rangés en dehors de la chaussée et des zones de stationnement visées à l’article 75.2 de telle manière qu’ils ne gênent pas ou ne rendent pas dangereuse la circulation des autres usagers, sauf aux endroits signalés conformément à l’article 70.2.1.3°.f. ».

Il attache son vélo à un poteau et se voit menacé d’amende

Suite à cette affaire, la RTBF a contacté VIAS pour savoir ce qu’il en était et force est de constater que l’Institut était abasourdi par cette situation ubuesque. Tout au plus, VIAS indique que si le vélo est attaché à un poteau qui se trouve au milieu du trottoir, on pourrait considérer qu’il existe un risque pour la sécurité. Ce qui déboucherait sur une amende de 116 euros. Mais ça s’arrête là.

Concrètement, il n’existe donc aucun texte de loi qui interdirait d’attacher son vélo à un poteau urbain. Et y attacher son vélo ne constituerait en rien une dégradation du mobilier urbain. Également contactée par la RTBF, la police de Bruxelles s’étonne aussi de la chose et indique simplement qu’il y a une demande explicite d’utiliser le mobilier urbain existant (pour autant qu’il en existe à proximité) pour ranger son vélo. Voilà donc le flou sur la pratique levée. N’hésitez donc pas à attacher votre vélo à un poteau, mais veillez aussi à ce qu’il ne gêne pas le passage

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé

Des véhicules pour vous

Voitures