Il faut préciser qu’il y a plusieurs niveaux qui concernent les véhicules autonomes : du niveau 0 au niveau 5. Actuellement, les véhicules les plus évolués sur le marché appartiennent au niveau 2, tandis que ceux du niveau 3 n’ont pas encore été rendus légaux. Dans tous les cas, ces 3 premiers niveaux demandent tous l’intervention du conducteur et donc forcément la possession d’un permis de conduire.

Ensuite, les niveaux 4 et 5 verront la voiture prendre les commandes (dans un environnement limité, puis partout) mais cela n’arrivera pas avant 2025. D’ici là, le permis de conduire devrait être adapté afin de tenir compte des spécificités des voitures autonomes avant que l’on puisse envisager sa suppression.