Actualité

« 48% des Belges veulent acheter une voiture électrique »

La transition vers la voiture électrique est-elle déjà bien entamée ? C’est ce qu’on pourrait penser à la vue des résultats d’une enquête qui montre qu’en Belgique, 50% des conducteurs particuliers envisagent d’acheter une voiture électrique ou hybride dans un avenir proche. La page de la voiture thermique est-elle déjà tournée ?

Écrit par Alain De Jong | 28/01/2022

L’enquête en question a été menée par le cabinet de conseil Deloitte auprès d’un panel de 1.057 personnes. Ses résultats sont implacables : 48% des propriétaires particuliers envisagent d’acheter une voiture électrique ou hybride comme prochain véhicule.

Il s’agit d’une croissance tout à fait étonnante, car l’année dernière, cette perspective n’était revendiquée que par 33% des personnes interrogées. Il semblerait donc que la voiture électrique ait fait son chemin et que les Belges sont désormais prêts à rouler « électrique ».

Si on l’examine les résultats de plus près, il apparaît que 10% des sondés opteraient pour une voiture entièrement électrique, 35% pour une voiture hybride et 3% pour une solution alternative telle que l’hydrogène (qui est en fait une voiture électrique, mais on imagine que c’est la rapidité de ravitaillement qui intéresse ces personnes).

Parmi les préoccupations des consommateurs, il faut citer en premier lieu le prix d’achat de la voiture électrique, un facteur qui semble ici plus important à leurs yeux que la problématique du réchauffement climatique.

Prix et autonomie, des facteurs essentiels

electric drive

L’autonomie semble par ailleurs aussi être un facteur crucial dans la décision d’achat d’une voiture électrique. Il semble que le consommateur belge s’attend à une autonomie de 626 km avec une voiture électrique pleinement chargée, ce qui semble un peu optimiste et en tout cas supérieur à l’offre actuelle du marché.

L’étude Deloitte révèle que ceux qui souhaitent opter pour une voiture électrique citent le changement climatique (58%) comme leur principale motivation d’achat. Viennent ensuite l’augmentation des taxes sur les moteurs thermiques (39%), l’intérêt pour sa propre santé (37%) et les aides gouvernementales (29%) – qui n’existent plus chez nous.

Enfin, il ressort de cette enquête que les Belges restent très attachés à leur voiture. Ils soutiennent qu’ils ne peuvent pas s’en passer et ils ne sont donc pas prêts à s’en défaire en adoptant d’autres modes de mobilité. À cet égard, 26% des sondés déclarent ne jamais utiliser les transports en commun. On sait d’ailleurs qu’avec la crise sanitaire, de plus en plus de personnes évitent les transports publics pour reprendre le volant.

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé

Des véhicules pour vous

Voitures