Le conducteur belge est le plus taxé d’Europe !

Selon Samuele Furfari, Professeur de géopolitique de l’énergie à l’université libre de Bruxelles interviewé par Sud Presse, le belge paierait annuellement 1.734€ pour utiliser son véhicule, soit le chiffre le plus élevé d’Europe.

Le conducteur belge est le plus taxé d’Europe !

Le professeur a comparé les revenus de la taxation automobile de quinze pays de l’Union et l’a divisé par le nombre d’habitants. Le Belge arrive en tête de classement avec 1.734€ annuels, devançant ainsi l’Autrichien à 1.528€ et le Finlandais à 1.509€. Nos voisins sont bien moins taxés puisqu’un Néerlandais ne paie en moyenne que 1.194€, un Français 1.182€ et un Allemand  1.119€. Tout en bas du classement, un grec ne paie que 527€ par an. Il faut toutefois nuancer ces chiffres, qui ne tiennent pas compte de l’âge moyen du parc, de son renouvellement, ni de la taille et de la cylindrée des véhicules.

La Febiac a également fait son calcul, et il est encore plus interpellant. Selon la Fédération, le gouvernement a empoché 20,7 milliards d’euros de recettes fiscales l’an dernier, soit… 2.666€ par véhicule. Un chiffre en hausse année après année (17,1 Md€ en 2014, 18,7 Md€ en 2016), qui comprend les taxes de circulation et de mise en circulation, les taxes sur les plaques personnalisées, les accises sur le carburant, les revenus de la taxation au kilomètre pour les poids lourds, la TVA sur les transactions automobiles, le contrôle technique, le permis de conduire, la taxe de solidarité sur les voitures de société, mais aussi les amendes pour infractions de roulage.