Depuis l’Antiquité, la plupart des hommes étant droitiers, ils portaient leurs épées sur la jambe gauche. Ils se croisaient alors de manière à éviter qu’une épée touche accidentellement l’épée des personnes qu’ils croisaient et que cela soit interprété comme une provocation.

Le changement vint de Napoléon qui décida de jouer l’effet de surprise en attaquant les troupes adverses en entrainant ses hommes à attaquer par l’autre côté. Napoléon imposa ensuite la circulation à droite à tous, sauf aux Anglais demeurés invaincus.

Aujourd’hui, environ deux tiers des pays du monde roulent à droite.