Concept Cars

Les concepts-cars oubliés de BMW

Comme chez presque tous les constructeurs, BMW a développé une kyrielle de concepts-cars – dont certains étonnants – sont restés sans suite. Les voici.

Écrit par David Leclercq | 29/11/2021

En un peu plus d’un siècle d’existence, BMW en a développé de nombreux des concepts-cars et études de style. Certains d’entre eux ont connu des suites heureuses, d’autres moins, car ils ont été boudés par le public et, tout simplement, étaient trop farfelus pour poursuivre sur la voie de la commercialisation. Petit tour d’horizon non exhaustif.

1. BMW-Glas 3000 V8 Fastback

BMW glas Fastbacke

En 1967, BMW espère élargir son champ d’activité et ses propositions automobiles. À ces fins, le Bavarois rachète un petit constructeur Glas qui vient de lancer un grand coupé, le 2600 V8.

BMW en dérive un prototype, le 3000 V8 Fastback Coupé. La Carrozzeria Frua est chargée de fabriquer l’inédite carrosserie Fastback pour le prototype allemand. Mais malgré le succès rencontré par ce véhicule auprès du grand public, il n’a jamais atteint le stade de la production en série. Ce modèle unique reste donc l’unique exemplaire à carrosserie Fastback jamais assemblé et il s’est récemment échangé sur le marché des voitures de collection pour un peu plus de 300.000 euros. Ce qui n’est pas exagéré pour un modèle unique.

2. BMW M3 E30 pick-up

BMW M3 pick-up

Une M3 pick-up ? Cela ressemble à une blague et pourtant, c’est bien BMW qui est bien à l’origine de ce concept. Il s’agit encore une fois d’un concept unique construit en 1986 et qui a eu un usage interne à la marque. En réalité, les employés de l’usine de Garching avaient juste besoin d’un véhicule pour transporter des pièces au sein de l’usine.

Et en toute logique, une M3 E30 cabriolet pouvait parfaitement faire l’affaire grâce à sa structure de caisse renforcée. Les ingénieurs ont d’abord installé un 4 cylindres de 192 ch pour finalement le remplacer par le 2,3 litres de 200 ch. Chose étonnante : ce pick-up blanc est resté en service pendant 26 ans. En 2011, BMW l’a remplacé par un autre pick-up M3, basé sur la génération E46.

3. BMW Z15 E1 Concept

BMW Z15 Concept

Présenté au salon de Francfort en 1991, ce petit concept de 3,46 m de long était doté d’un moteur entièrement électrique. Sa face avant rappelle celle de la Série 3 E36. Le moteur, situé à l’arrière, développait une puissance totale de 32 kW et était alimenté par une batterie sodium-soufre d’une capacité de 20 kWh.

L’autonomie atteignait les 200 km, mais il fallait tout de même 18 secondes pour passer de 0 à 80 km/h. L’ancêtre de l’i3 ? Peut-être, mais avec un monde de différence en matière de performances.

4. BMW Z18 Concept – 1995

BMW Z18 Concept

En 1995, BMW livre une autre bizarrerie : le concept Z18 qui entre dans l’histoire comme étant le premier roadster tout-terrain de la marque.

Il faut se remettre dans l’époque où le désir de rouler cheveux aux vents était prépondérante. C’était aussi l’époque des premiers SUV (RAV-4, CR-V, etc.) La Z18 ressemble à la Z3 introduite la même année, mais elle opte pour un V8 de 355 ch et 4 roues motrices. De quoi bien s’amuser !

5. BMW Z9 Cabrio Concept

BMW Z9 Concept

La Z9 date de 1999 et elle est l’œuvre du fameux designer Chris Bangle. Elle s’est déclinée en une version coupé (1999) puis dans une version cabriolet (2000). L’engin a tout d’un modèle haut de gamme et elle utilise les plus récentes technologies comme une carrosserie en carbone, un tableau de bord numérique ou encore des portières à double ouverture. La Z9 ne verra jamais le jour en l’état, mais elle servira clairement d’inspiration pour la Série 6 arrivée en 2005.

6. BMW GINA Light Visionary Model Concept

BMW GINA light visionary

Présentée en 2008, la GINA est toujours considérée comme l’œuvre ultime de Bangle, qui a quitté BMW début 2009. L’originalité de ce concept réside dans sa carrosserie souple, une technique tout à fait novatrice à l’époque.

Concrètement, elle est obtenue en combinant du polyuréthane et de l’élasthanne et elle s’avère élastique, imperméable, mais aussi résistante au chaud et au froid. Elle faisait preuve aussi (selon BMW) d’une grande longévité puisqu’elle ne pouvait pas être abîmée par le mouvement et qu’elle était insensible aux phénomènes de dilatation ou de rétractation.

Autre spécificité : l’utilisateur pouvait aussi changer la forme en agissant sur le châssis. De ce fait, la carrosserie s’adaptait automatiquement. La carrosserie était aussi transparente, ce qui signifie qu’il ne fallait pas de découpe pour les optiques : la lumière passait à travers.

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé

Des véhicules pour vous

Voitures