Cette annonce n’est pas un poisson d’avril mais émane directement d’Elon Musk, patron de Tesla et SpaceX, qui s’est fendu d’un nouveau tweet évoquant cette option. D’après Elon Musk, ce système utiliserait de l’air sous haute pression pour augmenter la poussée mais aussi la tenue en virage du petit roadster. Un roadster qui est pourtant déjà donné pour un chrono de seulement 1,9 secondes sur le 0 à 100 km/h.

S’agit-il d’une annonce aussi dingue mais finalement bien réelle que celle de la fabrication de lance-flammes ou d’une promesse non respectée comme les cadences de production de la Tesla Model 3 ? Seul l’avenir nous le dira.