Sécurité routière

Nouveau phénomène : les accidents Zoom, Teams ou Google Meet

Depuis la Covid, les réunions en visioconférence sont devenues monnaie courante. Mais elles inquiètent aussi les assureurs, car il apparaît qu’elles sont aussi responsables de plus en plus d’accident de la circulation, certaines personnes suivant les réunions dans leur voiture.

Écrit par Alain De Jong | 13/10/2021

Depuis la crise du coronavirus, le télétravail a pris un véritable essor et les réunions entre employés et collègues se déroulent de plus en plus souvent en ligne via toutes sortes d’applications telles que Zoom, Teams, Google Meet, etc.

En soi, il s’agit d’une belle évolution, car elle permet à de nombreuses personnes de travailler de manière plus souple et souvent plus efficace. Mais il y a aussi un danger.

Si les applications de réunion peuvent être utilisées à la maison derrière son ordinateur ou au bureau, elles peuvent aussi être suivies depuis les smartphones et tablettes. Et donc aussi en voiture, en conduisant. C’est extrêmement dangereux bien sûr, car l’attention du conducteur est altérée et, en corollaire, un risque d’accident fortement accru.

Le secteur des assurances a remarqué cette tendance qui s’accentue de plus en plus. Et les assureurs tirent aujourd’hui la sonnette d’alarme avant que la situation ne devienne incontrôlable. Les réunions en ligne ne doivent pas être assimilées à des appels téléphoniques qui s’exécutent en mode mains libres et elles exigent une concentration nettement plus élevée de la part du conducteur, spécifiquement lorsqu’un des participants partage un document. Ce qui augmente encore le risque d’accident.

20% d’entreprises

car meeting

L’assureur néerlandais Interpolis a mené une étude sur le sujet. Celle-ci a démontré que 20% des entreprises contactées avouent que leur personnel tient régulièrement des réunions par visioconférence en voiture.

“Le nombre de demandes d’intervention pour des accidents est revenu au niveau de la période précorona alors que le trafic n’a pas encore retrouvé son niveau normal. C’est inquiétant. Nous craignons donc un nombre croissant d’accidents « Zoom » sur nos routes” a déclaré à l’AD un porte-parole d’Interpolis.

Bien sûr, il faudra que d’autres études corroborent ces premiers relevés. Mais en général, on sait qu’un appel téléphonique multiplie le risque d’accident par 2 et que la lecture d’un message le multiplie par 6.

Étant donné que les réunions constituent une forme de communication encore plus complexe, le risque d’accident devrait encore être multiplié. Le secteur de l’assurance tient donc à sensibiliser les conducteurs : les réunions à la maison ou au bureau oui, mais en voiture, c’est non !

En savoir plus sur

Partager l’article

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé

Des véhicules pour vous

Voitures