Conseils

5 astuces pour payer son assurance auto moins cher

Un Belge sur deux pourrait payer moins cher son assurance auto. Mais pour cela, il faut faire jouer la concurrence. Voici quelques astuces qui vous permettront d’économiser un peu d’argent. Par les temps qui courent… 

David Leclercq David Leclercq | Publié le 10/02/2022 | Temps de lecture : 6 min

Selon une étude menée par le courtier en assurances Yago, un Belge sur deux paie trop cher son assurance automobile. La raison principale : le Belge ne se pose pas de question et il ne se rend pas sur les comparateurs en ligne et ne fait jouer la concurrence. Or, il apparaît qu’il pourrait gagner jusqu’à 100 euros par an… Voici dès lors quelques astuces pour ne pas payer trop cher son assurance auto.

1. Grouper les contrats d’assurance

En général, acheter en gros revient moins cher. Ce principe vaut aussi pour les assurances. En effet, il est largement conseillé de regrouper ses contrats d’assurance au même endroit, de manière à pouvoir bénéficier de réductions. Concrètement, l’assurance auto, qu’elle soit RC ou omnium, peut donc être regroupée avec l’assurance habitation, familiale ou professionnelle. Car il est évident que si vous êtes un bon client, le courtier ou l’assureur vous octroiera plus facilement des ristournes.

Publicité – continuez à lire ci-dessous

N’hésitez pas non plus à recontacter à diverses échéances les compagnies pour de nouvelles offres. En effet, les prix évoluent régulièrement en fonction des stratégies commerciales. Il est donc souvent possible de faire bouger les lignes, aussi pour que votre assureur habituel (et que vous ne souhaitez pas quitter) s’aligne sur les nouveaux prix proposés par la concurrence.

2. Des réductions grâce aux aides à la conduite

driving aids

Depuis quelques années, la législation rend obligatoires certains équipements de sécurité tels que les alertes anticollisions avec les piétons ou les cyclistes ainsi qu’un système de freinage automatique.

Certes, ces dispositifs sont surtout l’apanage des véhicules relativement récents (5 ans), mais ces équipements existaient déjà précédemment. Simplement, ils étaient optionnels, comme la détection des angles morts, des capteurs de parking, une caméra de vision nocturne, une alerte (et une correction) lors d’un franchissement de ligne, etc. Comme ces technologies diminuent les risques d’accident, elles vous permettent d’obtenir des réductions sur votre contrat d’assurance, des ristournes comprises entre 5 et 15% sur la RC et l’Omnium.

3. Moins cher pour les hybrides et les électriques 

charging

Les véhicules moins polluants peuvent aussi bénéficier de ristournes sur les contrats d’assurance. Ces réductions ne sont pas accordées parce que les conducteurs de voitures électriques ou électrifiées sont plus calmes que les autres, mais en fonction de la politique RSE de la compagnie (c’est-à-dire la responsabilité sociétale des entreprises) qui prévoit de récompenser les propriétaires de véhicules moins émetteurs.

Lorsqu’elles sont octroyées, ces réductions n’ont rien de symbolique, car le rabais peut aller jusqu’à 20% pour une voiture électrique et jusqu’à 10% pour une hybride dont le niveau d’émission serait inférieur à 95 g/km.

4. capitaliser sur l’expérience

On le sait : les assurances sont très chères – voire impayables – pour les jeunes conducteurs. Cela dit, il est malgré tout possible de faire baisser la facture pour les jeunes conducteurs. Comment faire ? Simplement en reprenant le jeune conducteur sur un contrat d’assurance aussi rapidement que possible dès le permis obtenu.

Le jeune pourra, par exemple, être repris sur le contrat de ses parents ou d’une connaissance (mais plus âgée idéalement), une action qui aura certes le désavantage de faire grimper la prime d’assurance de 10%, mais qui allègera par la suite fortement la prime lorsqu’il souhaitera souscrire sa propre assurance. Avec 5 ans d’attestation sans sinistre, il pourra en effet prétendre à une réduction annuelle qui atteindra plusieurs centaines d’euros par an. Non négligeable.

5. Le Salon de l’auto : un bon moment pour changer 

La période du Salon de l’auto constitue toujours une très bonne période pour revoir son contrat d’assurance. Car les assureurs proposent des tarifs alléchants jusqu’au mois de juin en général, le temps que les voitures neuves commandées soient livrées.

Sur ce semestre, c’est donc une guerre des prix qui fait rage. Le consommateur aurait dès lors bien tort de ne pas en profiter. On peut ainsi profiter de ristournes de bienvenue et d’autres promotions intéressantes. Attention toutefois d’anticiper un minimum le changement de contrat. En effet, la résiliation du contrat doit s’effectuer au minimum 3 mois avant la date d’échéance (date d’anniversaire du contrat). Notez que le nouvel assureur pourra prendre la main pour ces travaux administratifs.

Partager l’article

En savoir plus sur


Dernières infos

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Gocar c'est aussi plus de 30.000 véhicules de stock !

Découvrez toutes les actualités

Articles liés au même sujet

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

Des véhicules pour vous

Voitures

A la une

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Publicité