Électrique

Passer à la voiture électrique coûte jusqu’à 6.000 euros, mais…

Un comparateur en ligne britannique s’est penché sur le coût des voitures électriques. S’il est avéré qu’elles sont nettement moins chères à l’usage que les modèles essence ou Diesel, l’étude conclut aussi qu’il y a malgré tout un coût à supporter pour passer à la voiture à batterie. Et pour le client belge, il peut atteindre jusqu’à 6.000 euros.

David Leclercq David Leclercq | Publié le 12/04/2022 | Temps de lecture : 3 min

Money.co.uk est une plate-forme digitale britannique financière qui compare une multitude de taux et de prix. Les experts du site se sont penchés sur les voitures électriques et ont comparé deux modèles compacts et relativement abordables : une Nissan Leaf et une Volkswagen Golf.

Si l’on détaille la méthodologie, plusieurs paramètres ont été pris en considération pour faire les calculs, comme le prix d’achat (c’est assez rare pour être souligné), le prix moyen du kWh (basé sur les données Eurostat) et d’un litre d’essence par pays, ainsi que la consommation moyenne de chaque véhicule, à laquelle s’ajoute la vitesse de charge par heure dans le cas de la Leaf afin d’estimer le plus précisément possible le coût de la charge.

Publicité – continuez à lire ci-dessous

16.000 km par an

Nissan Leaf

Les calculs de Money.co.uk ont été effectués sur une base kilométrique annuelle de 16.000 km pour dégager le coût global. Fort logiquement, la Leaf est plus chère à l’achat que la Golf (32.940 euros contre 24.695 euros) ce qui signifie que sur une année, le coût supplémentaire à l’achat ne peut être compensé par celui d’usage même s’il est nettement plus faible. De ce fait, au bout d’un an d’utilisation et après 16.000 km parcourus, le modèle électrique aura déjà coûté 33.579 euros contre 27.566 euros pour la Golf essence. Logique. Money.co.uk tire donc la conclusion un peu rapide que la transition vers la voiture électrique coûtera aux Belges jusqu’à 6.000 euros.

Oui, mais voilà : en général, sauf cas exceptionnel, il est vraiment rare qu’on revende sa voiture après un an seulement. L’amortissement de la transition doit donc s’envisager sur plusieurs années et elle sera naturellement réduite au fur et à mesure de l’utilisation qui se caractérise, dans le chef de la voiture électrique, par un coût nettement inférieur.

Car même avec une électricité chère comme actuellement, abattre 100 km au volant de la Leaf ne coûte en fait que 5,1 € (17 kWh x 0,30 c/kWh) alors que pour la Golf, il faut, selon la conduite, a minima le double et probablement plus autour du triple (15 euros).

VW Golf

À l’usage, la Leaf est donc trois fois moins chère que la Golf, et ce sans encore compter le coût des entretiens qui seront aussi à l’avantage du modèle électrique. Et encore, ça, ce sont nos calculs, car Money.co.uk va encore plus loin indiquant des coûts respectifs aux 100 km de 4 et 17,5 euros, soit 4,5 fois moins dans le cas de la Leaf. Un sacré écart qui implique que lorsque le conducteur de la Leaf doit débourser 640 euros annuels pour son « carburant », celui de la Golf doit en fait en lâcher 2.872 ! De quoi rendre la Leaf rentable après un peu plus de trois ans. CQFD !

Partager l’article

En savoir plus sur


Dernières infos

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Gocar c'est aussi plus de 30.000 véhicules de stock !

Découvrez toutes les actualités

Articles liés au même sujet

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

Des véhicules pour vous

Voitures

A la une

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Publicité