SUV : Les futures nouveautés !

Voici les SUV qui vous attendent pour les mois et les années à venir…
  

Citroën


Le C3 Aircross à l'abordage

Avec son concept C-Aircross, Citroën préfigure une offensive mondiale sur le segment des SUV compacts. Dans la lignée de la nouvelle C3, son identité est forte et colorée. Pas étonnant car ce concept annonce le futur C3 Aircross, qui se posera notamment en concurrent des Peugeot 2008 et Renault Captur. Ce prototype mesure 4,15 mètres de long et 1,74 mètre de haut. Il propose des portes antagonistes mais celles-ci ne devraient pas être reprises sur le modèle de série, qui sera présenté en fin d'année. 


Le C5 Aircross arrive

Le constructeur français présentera dans quelques semaines son nouveau SUV compact, le C5 Aircross. Linda Jackson, la big boss de chez Citroën, est impatiente de le voir débarquer et a diffusé un tweet indiquant l’arrivée imminente du modèle (qui remplacera le C4 Aircross). Le C5 Aircross sera dévoilé fin avril au Salon de Shanghai. Toutefois, il n’arrivera en Europe que l’an prochain. Le modèle se posera notamment en concurrent du Peugeot 3008.
 

DS 7 


Le chic à la française

La marque de luxe de Citroën commercialise déjà un SUV en Chine : le DS 6, qui s’effacera devant ce nouveau DS 7 Crossback, un modèle qui sera, lui, également vendu chez nous. Il s’agit d’un SUV de 4,57 mètres de long, qui repose sur la plateforme EMP2 de PSA (comme les nouvelles Peugeot 3008 et 5008). Typé chic, ce SUV DS se pose en concurrent des Audi Q3, BMW X1 et Mercedes GLA. A bord, DS nous promet du luxe, de beaux matériaux, et de larges possibilités de personnalisation. On trouvera aussi un cockpit virtuel à la place des classiques cadrans situés derrière le volant. L’engin s’offrira de nombreuses assistances à la conduite, qui permettront une conduite semi-autonome. Pour soigner le confort, le DS 7 Crossback pourra disposer d’une suspension active qui « lit » la route. Côté moteurs, on trouvera des versions essence (130, 180 ou 225 ch) et diesel (130 ou 180 ch), pouvant disposer d’une boîte auto à 8 rapports (sauf le 1.2 THP 130ch essence). Le DS 7 Crossback sera aussi proposé à terme en version hybride plug-in.
 

Jaguar 


Un F-Pace SVR ?

Pour l'instant, le plus méchant des F-Pace ne développe « que » 380 chevaux grâce à un 3.0 V6.  Mais cela devrait bientôt changer avec la déclinaison SVR ! Afin de concurrencer le Porsche Macan Turbo ou le récent Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio, le Jaguar F-Pace SVR devrait accueillir au moins 500 chevaux sous le capot! Le choix de Jaguar concernant la motorisation reste mystérieux mais nos confères d'Autocar annoncent le 5.0 V8 des F-Type R et SVR, qui développerait ici 567 chevaux, avec un 0 à 100 km/h exécuté en moins de 4 secondes ! Côté look, on peut déjà apercevoir une quadruple sortie d'échappement, des jantes à branches en Y ou encore de larges prises d'air à l'avant.

Jeep 


Le Compass se renouvelle 

Reposant sur une plateforme robuste composée à 65% d'acier à haute résistance, le nouveau Jeep Compass intègre le segment des SUV compacts. Il se situe entre le Renegade et le Cherokee. Avec jusqu'à 6 modes de conduite 4x4 différents selon la surface, Jeep promet des capacités de franchissement dignes de la marque. Le système 4x4 du Compass présentera également un désaccouplement de l'essieu arrière et une boîte de transfert pour garantir une faible consommation. En essence, Jeep proposera le 1.4 turbo décliné en 140 (boîte manuelle 6) et 170 chevaux (boîte auto 9). En diesel, deux motorisations seront proposées : 1.6 de 120 chevaux (boîte manuelle 6) et 2.0 en 120 (boîte manuelle ou auto) ou 170 chevaux (boîte auto uniquement). Côté info-divertissement et assistances à la conduite, le Jeep Compass se situe tout à fait dans l'air du temps. Il arrivera en concessions au mois de juillet avec un prix d'entrée avoisinant les 25.000€. Toutefois, une « Opening Edition » bien équipée est déjà disponible à la commande.
 

Lamborghini


Hybride, l’Urus ?

D'après nos derniers clichés, le SUV au taureau devrait se rapprocher fortement du concept déjà présenté. Pour le propulser, plusieurs sources annoncent un 4.0 V8 biturbo emprunté à Audi et Porsche. Hybride, celui-ci pourrait développer 600 chevaux. Pas mal pour un SUV avec barres de toit ! La version définitive devrait être dévoilée fin avril, au Salon de Shanghai.

Mercedes


Un G Brabus de… 850 chevaux !

Il n’y a pas d’âge pour se mettre au culturisme… Le vieux mais toujours respecté Mercedes Classe G fait en effet une cure de puissance, en passant entre les mains du préparateur Brabus. Le modèle en ressort avec une carrosserie retaillée et un habitacle encore plus luxueux qu’à l’origine. Mais c’est surtout sous le capot que ça chauffe. Brabus a estimé que les versions AMG de série du Classe G (63 de 571 chevaux et 65 de 630 chevaux) n’étaient pas assez musclées. Il a donc glissé sous le capot un bloc maison 6.0 V8 bi-turbo, poussé à 850 chevaux. Ce gros 4x4 passe donc de 0 à 100 km/h en 4 secondes et sa vitesse maxi est bridée à 260 km/h. La suspension sport et les jantes de 23 pouces ne sont sans doute pas de trop pour maintenir l’engin sur ses roues en courbes !

Mitsubishi


Prometteur Eclipse Cross 

Un peu de sang neuf dans la gamme Mitsubishi, voilà qui va faire du bien au petit constructeur japonais ! L’Eclipse Cross mesure 4,40 mètres de long et se positionne donc entre l’ASX et l’Outlander. Le modèle se distingue par une ligne dynamique, à la ligne de toit fuyante. A bord, le conducteur a droit à un affichage tête haute, qui projette les informations de conduite sur le pare-brise. Le système multimédia est compatible avec Apple Carplay et Android Auto, tandis que l’espace arrière est modulable, grâce à la banquette coulissante et inclinable. Sous le capot, on trouve deux moteurs : un nouveau 1.5 turbo essence à injection directe (boîte manuelle ou auto CVT) et le 2,2 litres diesel (uniquement boîte auto 8 rapports). Toutes les versions s’équipent d’office d’une transmission intégrale par coupleur piloté, qui reporte donc automatiquement le couple vers l’essieu arrière lorsque les roues avant patinent. Le Mitsubishi Eclipse Sport ne débarquera dans les concessions européennes qu’à l’automne.

Nissan


Le Qashqai retouché 

L'un des leaders du marché crossover s'est refait une beauté au dernier Salon de Genève : outre le nouveau design et quelques mises à jour technologiques et dynamiques, le Nissan Qashqai monte en gamme avec notamment, une nouvelle finition Tekna +. Les ventes débuteront en juillet.   

Opel Crossland X


Citadin pratique et branché

L'Opel Crossland X est né d'une collaboration avec PSA Peugeot-Citroën. Sous la jolie robe typique du nouveau design d'Opel se cachent donc des motorisations... françaises ! Ce crossover aux allures robustes pourra être entraîné par des 1,2 litre essence et 1,6 litre diesels. De base, le moteur atmosphérique propose 81 chevaux, avec une boîte manuelle 5 rapports. Les autres motorisations essence, de 110 ou 130 chevaux, sont les trois cylindres turbos français bien connus. Seule la version 110ch pourra évoluer avec une boîte auto 6 rapports. En diesel, les 1.6 développeront entre 99 et 116 chevaux. Sa banquette arrière coulissante sur 15 cm en option, ainsi que son offre d'assistances à la conduite très complète, en font une très belle offre sur le marché des crossovers citadins. Les commandes du Crossland X sont déjà ouvertes avec un prix d'attaque de 17.900€ TVAC.

Range Rover


Non, le Velar n'est pas un concept-car 

Avec son allure de concept-car, le Range Rover Velar a fait sensation au Salon de Genève. Même à l'intérieur, le meuble de bord étonne par son instrumentation 100% numérique : il faudra compter avec deux écrans tactiles de 10 pouces qui regroupent l'ensemble des commandes. Quatre occupants se plairont dans l'habitacle lumineux tout profitant d'un coffre généreux (673 litres). En diesel, l'offre se compose du 2.0 Ingenium de 180 ou 240 chevaux, ou encore du 3.0 TDV6. En essence par contre, un tout nouveau quatre cylindres Ingenium de 250 ou 300 chevaux, chapeauté par le V6 de 380 chevaux, viennent compléter l'offre. Le Velar sera commercialisé mi-juillet entre 56.400 et 90.850 €.

Renault


Un Captur avec vue

À l’occasion du Salon de Genève, le petit crossover de chez Renault s'est offert un lifting. Esthétiquement, on remarque notamment les nouveaux feux de jour avant en forme de « C ». Côté équipements, le Captur peut désormais s’offrir un toit panoramique vitré. Cette fenêtre sur le ciel ne peut cependant pas s’ouvrir. A noter également : l'arrivée de la signature Initiale Paris. Sous le capot, pas de changement.   

Le Kadjar essence gagne du muscle

Jusqu’ici, le Renault Kadjar n’avait droit qu’à un seul moteur à essence : le petit 1.2 TCe de 130 chevaux. Le modèle gagne maintenant du muscle, avec l’arrivée de la variante 1.6 TCe, offrant 165 chevaux et 240 Nm de couple (disponibles dès 2000 tr/min). Avec ce moteur, le  Kadjar passe de 0 à 100 km/h en 9,2 secondes et pointe à 205 km/h.

Rolls-Royce


Le projet Cullinan 

Interrogé par nos confrères du journal L'Echo, le CEO de Rolls-Royce, Torsten Müller-Ötvös, a annoncé que le SUV Rolls-Royce sera lancé en 2018, avec premières livraisons pour 2019. Pour rappel, ce mastodonte devrait être tout aussi ostentatoire que la Phantom avec, notamment, des portes arrière « suicide » (s'ouvrant en sens contraire de celles de devant).

Skoda


Le Kodiaq en mode baroudeur 

Depuis Genève, le Kodiaq se montre sous des airs encore plus robustes ! C'est la version Scout qui débarque... Esthétiquement, outre quelques touches argentées, on remarque surtout les protections de carrosserie au bas des pare-chocs avant et arrière, ainsi que les jantes de 19 pouces. Cette version ne reprend que les moteurs les plus puissants du Kodiaq, tous en transmission intégrale : 1.4 TSI 150 chevaux, 2.0 TSI 180 chevaux, 2.0 TDI de 150 et 190 chevaux.
 

Ssang Yong


Le futur Rexton ?

Le concept XALV (pour eXciting Authentic Vehicle Long SUV) est dérivé du concept XAV présenté en 2015 à Francfort. Le nouveau venu mesure 4,63 mètres de long (soit le gabarit d’un Nissan X-Trail) et peut embarquer jusqu’à 7 passagers à son bord. Les sièges du second rang sont coulissants et la connectivité est à jour : le système multimédia dispose d’un écran de 10 pouces et peut générer un point wifi à bord. SsangYong a aussi soigné la sécurité, avec plusieurs assistances à la conduite, dont un système de freinage automatique d’urgence. Sous le capot de ce grand SUV se cachent de petits moteurs : un 1.5 à essence et le 1.6 diesel. La version de série de ce concept pourrait débarquer chez nous l’an prochain.
 

Subaru


Nouvelle plateforme pour le XV

Les distraits n’y verront peut-être que quelques adaptations esthétiques extérieures. A l'intérieur, la planche de bord du nouveau XV se montre aussi plus lisible. Mais l'essentiel se cache sous la robe, avec l'utilisation d'une plateforme toute neuve, plus agile, confortable et offrant encore plus de sécurité. Celle-ci avait été inaugurée au Japon sur la toute nouvelle Impreza, pas encore vue dans nos contrées.
 

Volvo


En milieu de gamme, accueillez le XC60 !

L’ancien avait neuf an. Il se vendait toujours bien, mais il était néanmoins temps de le remplacer… C’est désormais chose faite. Le nouveau venu mesure 4,69 mètres de long et affiche une ligne moderne : il se présente comme un petit XC90. Le modèle joue à fond la carte de la sécurité et disposera d’un système de pilotage semi-automatique (Pilot Assist), actif jusqu’à 130 km/h. Sous le capot, on retrouvera les moteurs 2 litres essence et diesels connus sur le XC90 : les T5 (254ch), T6 (320ch), D4 (190ch) et D5 (235ch), mais aussi le propulseur hybride T8 essence-électricité de 407 chevaux. Tous les moteurs sont associés à une boîte auto à 8 rapports et à la transmission intégrale par coupleur piloté. Le nouveau XC60 entre ce mois d'avril en production dans l’usine de Torslanda, en Suède. Les tarifs commencent à 49.250€. 


Le XC40 en essais

C'est sur ses terres scandinaves que ce prototype a été surpris par nos photographes. Difficile d'être discret avec le camouflage qui l'habille ! Dommage pour nous car cette tenue empêche évidemment de distinguer les lignes qui seront arborées par le XC40. On peut néanmoins juger du petit format et imaginer qu'il devrait être proche du concept 40.1 présenté par Volvo en 2016. La nouvelle plateforme CMA qu'il utilise sera partagée avec les futures S40 et V40 et pourra intégrer des variantes hybrides et électriques.
 

Volkswagen


Un Tiguan 7 places

Plus grand que le Tiguan, avec la possibilité d’embarquer jusqu’à 7 personnes à son bord, le Tiguan Allspace vient compléter la gamme des SUV de Volkswagen. Plus long de 21,5 cm, il bénéficie également d’un empattement allongé de 11 cm. Du coup, les passagers arrière disposent d’un espace royal (+ 5,4 cm au niveau des genoux) et le coffre atteint la valeur record de 760 litres. De série, la banquette arrière peut être réglée en approche sur 18 cm. En configuration 7 places (option), on peut encore ranger pas mal de sacs derrière les dossiers. Lorsqu’elle n’est pas utilisée, cette troisième rangée peut être rabattue et intégrée au plancher du coffre à bagages. Sous le capot, les moteurs de base du Tiguan ne sont pas repris. Les puissances varieront donc entre 150 et 240 chevaux avec, dès 180 chevaux, la transmission intégrale 4Motion et la boîte auto DSG de série.