Marketing

Dès le début de ses activités, André Citroën a compris l’importance du marketing. Très vite, il construit des garages qui étaient en quelque sorte des cathédrales dédiées à sa marque. Cependant, sa réalisation la plus célèbre reste son immense publicité apposée sur la Tour Eiffel en 1925.

Faillite

Malheureusement, André Citroën était un peu trop ambitieux et dépensier. Le 21 décembre 1934, c’est le dépôt de bilan. Michelin, principal créancier de Citroën, reprend la marque. Rongé par un cancer, le fondateur s’éteint l’année suivante.

Traction

Dès 1934, Citroën lance la 7 cv, plus communément appelée Traction. Si la marque est souvent créditée comme étant l’inventeur de cette architecture aux roues avant motrices, il n’en est rien. La voiture française Tracta de 1928 avait déjà expérimenté ce système. Citroën l’a toutefois popularisé.

Hydraulique

Pour bon nombre de personnes, qui dit Citroën dit suspensions hydraulique. Ce système génial, malheureusement définitivement abandonné en 2017, faisait littéralement flotter les voitures sur la route. Issue de l’imagination de l’ingénieur Paul Magès, cette suspension hydraulique lui aurait été inspirée par des solutions techniques militaires !

Sculpture

Lancée en 1955, la DS a révolutionné l’automobile. Saviez-vous que sa ligne était due à Flaminio Bertoni, sculpteur de son état ?

Patience

Présentée au public au Salon de Paris en 1948, la 2cv déchaîne les passions. On raconte que les visiteurs font la queue pendant deux heures pour pouvoir l’observer ! Mise en production l’année suivante, elle connait un tel succès que les délais de livraisons s’étendent jusqu’à 6 ans !

Sahara

Pour répondre à certaines demandes spécifiques de clients travaillant en milieu difficile (extraction de pétrole en Orient, etc.), Citroën commercialise une 2cv quatre roues motrices. Baptisée Sahara, celle-ci est tout simplement équipée de deux moteurs, un à l’avant, un à l’arrière !

Maserati

En pleine difficultés financières, Maserati est rachetée par Citroën en 1968. C’est ainsi que naît deux ans plus tard la SM à moteur V6 transalpin. Peu abouti, ce haut de gamme « hybride » est aujourd’hui très prisé par les collectionneurs.

Seconde faillite

Le début des années 70 est très difficile pour Citroën qui connaît beaucoup de déboires. En 1974, la marque est de nouveau en faillite et Peugeot en prend le contrôle à concurrence de 38.2 % du capital. Deux ans plus tard, à la demande du gouvernement français, le groupe PSA Peugeot-Citroën est créé.

Renouveau

Après sa reprise par Peugeot, Citroën entre dans une phase d’austérité durant laquelle les projets jugés inutiles sont supprimés et beaucoup de sochaliennes sont déguisés en modèles à la marque aux chevrons. En 1978, Citroën lance le projet XB qui deviendra plus tard la BX, modèle qui, une nouvelle fois, sauve la marque et dessine le renouveau de la firme. Elle est produite pendant près de 12 ans !