Buzz

Georges-Louis Bouchez se crashe à Spa

Le président du MR, Georges-Louis Bouchez, est un passionné de voitures qui aime aussi à, l’occasion prendre le volant d’une voiture de course. Cela dit, le week-end dernier, les choses ont mal tourné : l’homme politique wallon s’est crashé sur le circuit de Spa-Francorchamps et il s’est retrouvé à l’hôpital.

Écrit par Alain De Jong | 25/10/2021

Georges-Louis Bouchez a participé aux 24 Heures 2CV sur le circuit de Spa-Francorchamps le week-end dernier au volant d’une Citroën C1. Ce n’était pas la première fois que le président du MR participait à ce type d’événement. Il avait déjà pris part à plusieurs courses auparavant. Mais ce samedi soir, la malchance a frappé au cœur des collines ardennaises, car Georges-Louis Bouchez a été percuté de plein fouet par une autre voiture et il est allé s’écraser contre le mur en béton le long de la piste.

Le commissaire de piste a indiqué que « la C1 de Georges-Louis Bouchez a été percutée par un autre concurrent à la sortie du virage « Bruxelles », ce qui lui a fait perdre le contrôle de la voiture et percuter le mur à environ 150 km/h. Le pilote a été rapidement extrait de l’épave et emmené à l’hôpital. Son état est stable, mais il reste toujours en observation ».

Le lendemain, Georges-Louis Bouchez lui-même a envoyé plusieurs messages sur Twitter pour indiquer que « il allait bien et que son emploi du temps pour les prochains jours ne serait pas affecté ». Dans le même temps, il a remercié les services d’urgence de la piste pour la qualité de leur intervention.

L’état de la voiture de course du politicien en dit long sur la violence du choc. La Citroën C1 a manifestement est clairement bonne pour la casse. Si en politique, Georges-Louis Bouchez est un homme qui aime prendre des risques, il semble qu’il applique la même approche lorsqu’il s’engage en compétition. Une bonne idée ?

Photo : Twitter / Georges-Louis Bouchez

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé