Électrique

5 choses à retenir sur la Mercedes-AMG EQS électrique

Une nouvelle page s’ouvre pour Mercedes-AMG qui présente son premier modèle 100% électrique. Il est clair que sans V8 ou V12, le ressentit risque d’être un peu différent. Toutefois, une chose ne changera pas : des niveaux de puissance de plus en plus affolants qui promettent de conserver le caractère typique de dragster des AMG.

Écrit par David Leclercq | 11/09/2021

Mercedes-Benz lance une vaste offensive électrique. Le salon automobile de Munich de septembre 2021 lève ainsi le voile sur pas moins de 5 nouveautés 100% électriques dont la plus emblématique reste clairement l’EQS 53 4Matic+ qui annonce 761 ch ! Voici ce qu’il faut absolument savoir sur ce monstre à batteries.

1. Une puissance de feu

La Mercedes-AMG EQS 53 est dotée de deux moteurs électriques, un sur chaque essieu, qui permet d’offrir une transmission intégrale baptisée « Performance AMG 4MATIC+ ». La Mercedes-AMG EQS 53 4Matic + existe toutefois dans plusieurs versions : une variante de base qui offre une puissance de 658 ch et un couple de 950 Nm et une version dotée du Pack AMG Dynamic Plus qui pousse le curseur jusque 761 ch et 1020 Nm de couple.

Voilà un niveau de puissance explosif qui rappelle les fameux modèle « P » de Tesla. Forcément, les performances annoncées sont ébouriffantes : 3,8 s pour le 0-100 km pour la version de base et 3,4 s pour la version Pack et des vitesses maximales limitées à respectivement 220 et 250 km/h. Il est clair de la vitesse de pointe n’est aujourd’hui plus un argument. Car il faut préserver batteries et donc l’autonomie.

2. Jusqu’à 580 km d’autonomie

Mercedes EQS

Qui dit grosse sportive dit automatiquement grosse batterie. Car il en faut de l’énergie pour parvenir à de telles performances. Cela dit, il faut aussi être capable d’offrir au client (fortuné) une autonomie convenable. Et là, Mercedes n’a pas lésiné sur les moyens : le pack Lithium-Ion offre une capacité de 107,8 kWh, ce qui laisse augurer une autonomie oscillant entre 526 et 580 km calculée selon le cycle WLTP. On peut donc raisonnablement tabler sur une autonomie de 350 à 400 km avec les précautions d’usage.

3. Un look à part

Mercedes-AMG EQS 53 4Matic + se distingue évidemment par un look totalement spécifique. Elle adopte notamment un spoiler avant noir brillant aux inserts chromés, des extensions de bas de caisse noirs brillants signés AMG, un diffuseur arrière, un aileron arrière plus grand, ainsi que des jantes alliage spécifiques de 21 ou 22 pouces plus stylées et, surtout, plus aérodynamiques.

4. L’hyperscreen en vedette

Mercedes EQS

À l’intérieur aussi, l’habillage est évidemment spécifique. Les sièges AMG sont tendus de simili et de microfibre, le cuir restant en option. Cela dit, le clou du spectacle, c’est bien évidemment l’écran hyperscreen qui arrive ici de série – il s’étend sur un total de trois écrans pour une longueur d’affichage de 1,41 mètre.

Comme son nom l’indique, cet afficheur est bien plus qu’un écran. C’est le nouveau cerveau et système nerveux de la voiture, basé sur le principe de l’intelligence artificielle. En gros, L’hyperscreen (ou ses calculateurs plutôt) apprend en permanence à mieux connaître l’occupant du véhicule et peut par exemple proposer une offre d’infodivertissement et d’utilisation personnalisée sur mesure, avant même que l’occupant n’ait à cliquer sur un bouton ou à faire défiler quoi que ce soit.

5. Démonstrateur de plaisir

Mercedes EQS

L’objectif des concepteurs de Mercedes-AMG est clair : montrer qu’un groupe motopropulseur full électrique peut répondre parfaitement à la philosophie d’exclusivité et de plaisir de conduite propre à AMG. La marque nous parle d’ailleurs d’une « expérience de conduite émotionnelle intense ». On verra donc lors du premier essai si cette promesse est bien tenue.

Partager l’article

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé